Comment un groupe d’étudiants s’organise pour contourner le confinement et poursuivre leur projet de communication

Comment un groupe d’étudiants s’organise pour contourner le confinement et poursuivre leur projet de communication

Les démarches employées par le gouvernement pour lutter contre la propagation du virus Coronavirus (Covi-19) ont entrainé la fermeture des établissements scolaires et l’annulation de plusieurs projets étudiants.

Dans le cadre de leur formation en BTS Gestion et Protection de la Nature au lycée Suscinio de Morlaix, Clarisse, Lucie, Malo et Thomas avaient prévu d’organiser un événement intitulé « La faune sauvage s’invite en ville ». Le but était de renseigner sur la diversité des espèces animales que l’on peut rencontrer à Morlaix et de réaliser différents types d’abris pour la faune, à installer chez sois.

Cet événement prévu le samedi 4 avril au Square Daumesnil de Morlaix est désormais annulé mais les étudiants poursuivent leur projet sur les réseaux sociaux grâce à une page sur Facebook (https://www.facebook.com/La-Faune-Sauvage-sinvite-en-Ville-114488703520179/)

Des publications régulières sont effectuées. Il y a la rubrique “1 jour / 1 espèce”, des défis, des idées et des conseils, de nombreux petits jeux pour les enfants… Les étudiants préparent aussi des tutoriels “construire des nichoirs à oiseaux” et repostent des vidéos et articles intéressants pour connaître et aider les animaux sans sortir de chez soi. De quoi s’occuper pendant les longues journées de confinement.

Vous avez sûrement déjà eu l’occasion d’observer des oiseaux dans les rues de Morlaix ou des papillons et des insectes dans les jardinières fleuries. C’est parce que nos villes abritent bien plus d’animaux qu’on ne l’imagine ! Malheureusement, toutes ces espèces sont fragiles. On voit très souvent des hérissons ou des amphibiens écrasés sur les routes, les oiseaux sont souvent tués par nos chats et les chauves souris sont éblouies par l’éclairage nocturne…

Mais ceci est loin d’être une fatalité ! Il est possible de créer des abris, pour accueillir chez soi ces animaux mignons et souvent très utiles pour le jardin.

D’ailleurs, de nombreux animaux semblent bénéficier du calme qui règne dans les villes depuis le début du confinement. La nature devrait donc tirer profit de cette situation. C’est un point positif, n’est pas ?

Les étudiants morlaisiens ont bien compris que rester chez soi, c’est non seulement protéger les autres, mais également mettre un terme plus rapidement au Coronavirus. Ils vous encouragent d’ailleurs à faire de même.

Renseignements :

Page FB : La Faune Sauvage s’invite en Ville

Mail : pic.nature.morlaix@gmail.com

Vous avez aimé cet article? Vous pouvez désormais le partager !

Marie-Emmanuelle Grignon

Défiler vers le haut