Les friperies morbihannaises « Magasin partage » font s’accorder économie circulaire avec solidarité

Les friperies morbihannaises « Magasin partage » font s’accorder économie circulaire avec solidarité
image_pdfimage_print

Magasin Partage est une association à but non lucratif, qui a lancé deux boutiques à Vannes et Lorient, sur le modèle des « Charity Shops » anglais. On peut y faire don de vêtements, qui y sont ensuite revendus à tous et toutes à petit pris. Les bénéfices sont ensuite reversés à des associations caritatives.

Connaissez-vous le principe des Charity Shops anglais ? Ces boutiques collectent des articles de seconde mains (le plus souvent des vêtements) afin de les revendre. Les bénéfices réalisés sont ensuite reversés à des associations caritatives. C’est sur ce modèle qu’a été créé le concept « Magasin Partage », par Emilie et Laurent Delpierre, qui ont eu l’occasion de le découvrir lors d’un séjour d’un an en Angleterre en 2016. A leur retour en France, ils lancent une première échoppe « Magasin Partage » à Vannes. Puis une seconde, il y a quelques mois, à Lorient.

Le principe de Magasin Partage, qui fonctionne sous forme associative non lucrative, est simple. « Nous collectons des vêtements auprès de particuliers, qui peuvent nous les déposer en boutique, ou via notre site internet. Ceux-ci sont alors vendus dans nos magasins. Les bénéfices réalisés sont ensuite reversés à des associations caritatives, comme c’est le cas actuellement pour le Secours Catholique », explique Clémence Rouselle, chargée de communication chez Magasin Partage.

Dans chacune des deux boutiques, on trouve un.e responsable salarié.e, épaul.é.e par une vingtaine de bénévoles et des volontaires en service civique, et quelques alternant.e.s.

En plus de la vente de vêtements qui se fait comme dans n’importe quelle friperie classique, des atelier sont aussi organisés, comme par exemple des « relookings » pour des personnes envoyées par des structures partenaires (CCAS, Pôle Emploi…), dans la perspective d’un entretien d’embauche par exemple.

Si n’importe qui peut venir faire ses achats de vêtements de seconde mains en boutique, les personnes en situation de précarité, mais aussi les étudiant.e.s, peuvent bénéficier d’une ristourne de 50%, sur des prix « déjà peu élevés pour faciliter l’accès au plus grand nombre », souligne Mathilde Rousselle.

Pour développer le projet et continuer à essaimer les boutiques, Magasin Partage a lancé une cagnotte sur la plateforme bretonne Kengo. Pour y participer, rendez-vous sur https://kengo.bzh/projet/3418/une-jolie-friperie-associative#projet

 

 


Pssst…nous avons besoin de vous !

Nous sommes un webmédia associatif, basé à Morlaix qui met en avant les actrices et les acteurs des transitions écologiques nécessitant évidemment des transitions sociales, culturelles et solidaires dans nos territoires de Bretagne. Outre, notre site d’information, alimenté par notre journaliste-salariée et par des plumes citoyennes bénévoles, nous menons ponctuellement des actions de sensibilisation aux transitions et de formation aux médias citoyens avec des interventions auprès d’associations et d’établissements scolaires.
Pour tout cela, nous avons le soutien de collectivités territoriales et de l’Etat. Percevoir de l’argent public pour nos activités d’intérêt général fait sens pour nous.
Pour autant, votre participation citoyenne nous est essentielle. Si vous appréciez nos articles, vous pouvez contribuer au fonctionnement de l’association et au maintien de l’accès gratuit au site en cliquant ici pour faire un don : https://www.helloasso.com/associations/eco-bretons/formulaires/2/widget
Vous avez aimé cet article? Vous pouvez désormais le partager !

Marie-Emmanuelle Grignon

Défiler vers le haut