A Brandivy, Jeanne cultive « L’instant Plantes »

Installée à Brandivy, Jeanne Marty est une passionnée de nature et de plantes. Elle a décidé d’en faire son métier, et a créé son activité « L’instant Plantes ». Elle propose des tisanes et bouquets frais, à partir des plantes qu’elle cultive en bio et permaculture, et veut mettre en place également des ateliers sur son exploitation. Un projet qu’elle veut créatif, évolutif, et le plus respectueux possible de la nature.

Passionnée par les plantes depuis qu’elle a 16 ans, Jeanne Marty, qui se décrit comme « hypersensible à l’environnement », a « envie de faire sa part du Colibri ». Suivant sa passion, elle s’est lancée alors dans une formation en maraîchage bio, suivant de stages et formation en herboristerie. Lors de sa formation en maraichage, elle rencontre Joshua, qui lui est installé, etqui lui propose de mettre à disposition un peu de ses terres pour expérimenter la culture de plantes médicinales et aromatiques, sur la commune de Brandivy, dans le Morbihan. C’est ainsi qu’au printemps 2017, Jeanne créé son entreprise, « L’instant Plantes ». Elle construit son séchoir, fabrique et commence à vendre ses tisanes, à base des plantes qu’elle cultive en bio et permaculture. « J’avais envie de réaliser quelque chose qui soit le plus respectueux possible du vivant et de la nature, et également de pouvoir apporter une réponse aux personnes qui souhaitent reprendre leur santé en main, retrouver un équilibre dans leur corps, en utilisant des tisanes et des plantes au quotidien », explique la jeune femme, qui propose également des bouquets frais.

Afin de racheter, avec d’autres porteurs de projets autour des plantes, les terres que son collègue Joshua souhaite vendre, elle a lancé une opération de financement participatif sur la plateforme bretonne Kengo. Terminé depuis hier, l’opération a eu le succès escompté, puisque 5307 euros ont été récoltés, sur un objectif de 5000 euros ! De quoi conforter le projet de la jeune femme, qui compte aussi faire de son installation un lieu évolutif et créatif. « J’ai envie d’expérimenter, de garder une certaine liberté sur les produits que je vais proposer », confie-t-elle. Elle compte également mettre en place divers ateliers, là encore « évolutifs et créatifs » ,dès le printemps ou l’été prochain, autour des plantes sauvages et comestibles, du bien-être, de la transformation des plantes… « Je n’ai pas envie de me cantonner à une seule activité sur l’exploitation. Je voudrais expérimenter et transmettre, surtout du positif ! », commente Jeanne. Le surplus de la collecte du financement participatif servira d’ailleurs à financer une construction écologique qui pourra notamment accueillir ces rencontres ! En attendant, on peut d’ores et déjà retrouver Jeanne et ses tisanes sur le marché de Vannes.