Un financement participatif pour des ateliers itinérants d’herboristerie dans le Finistère

Un financement participatif pour des ateliers itinérants d’herboristerie dans le Finistère

La finistérienne Clémence Bréger lance des ateliers itinérants de découvertes de l’herboristerie. Afin de mener son projet à bien, elle a lancé un financement participatif.

Proposer des ateliers de découvertes de l’herboristerie dans différents lieux du Finistère, c’est le projet de Clémence Bréger. La jeune femme de 29 ans, installée dans les Monts d’Arrée, souhaite « transmettre, donner aux gens les bases de l’utilisation des plantes médicinales, qui peuvent être utilisées dans une petite pharmacie familiale ». Une passion qui ne l’a jamais lâchée, et qu’elle cultive depuis toute petite. « Petite, ma mère soignait nos rhumes grâce au thym, au citron et au miel. Les plantes ont toujours été là dans ma vie ! Je les ai toujours utilisées pour les maux du quotidien ». Après un passage par le domaine de l’hôtellerie, elle change de voie professionnelle, et décide de se réorienter.« Je voulais me reconnecter avec ce que je voulais faire petite, c’est-à-dire sorcière ! Quoi de mieux que l’étude des plantes », raconte Clémence, qui entame alors une formation à l’Ecole Bretonne d’Herboristerie de Cap Santé à Plounéour-Menez (29). « Dès que j’ai eu un pied dedans, je me suis sentie à la bonne place ». Au départ, Clémence souhaite s’installer en tant que productrice. Mais faute de foncier et de place pour installer un séchoir, elle se dirige alors vers la transmission des savoirs. Après deux ans d’études, elle sort de formation avec une certification « Connaissance et usages des plantes aromatiques et médicinales ».

Ce sont toutes ces connaissances, et l’art d’utiliser les plantes médicinales pour se soigner, que Clémence veut transmettre via ses ateliers, qui se dérouleront dans différents lieux (café bien-être, associations, marchés…). D’une durée de 3 heures, ils pourront accueillir 10 personnes maximum. Chaque session démarrera avec un « pot de bienvenue », afin de faire connaissance, suivi d’une partie théorique de 1h-1h30 durant laquelle Clémence présentera des plantes liées à une thématique (sommeil, digestion, femme, enfants…). Après la théorie, place à un moment d’échange autour d’une tisane, suivi d’une partie de mise en pratique, durant laquelle les participant.e.s pourront fabriquer un produit à ramener chez soi. « L’idée c’est que ce soit accessible à tous », précise Clémence, qui devrait organiser ses ateliers pour le moment sur Commana, Huelgoat et Locronan, et en prospection sur d’autres communes.

Afin de mener son projet à bien, elle a lancé un financement participatif sur le site breton Kengo. Il reste 14 jours pour réunir la somme de 3000 euros, qui serviront à l’achat de matériel pour les ateliers et de plantes bios et locales. Par la suite, la jeune femme espère pouvoir ouvrir avec une amie un espace tisanerie bien-être, où l’on pourrait « pratiquer le yoga, la méditation, découvrir l’herboristerie, le magnétisme… », en restant dans son territoire de prédilection, les Monts d’Arrée.

Pour aider Clémence dans son projet d’ateliers , c’est ici : https://www.kengo.bzh/projet/2859/ateliers-decouverte-de-lherboristerie

Vous avez aimé cet article? Vous pouvez désormais le partager !

Marie-Emmanuelle Grignon

Défiler vers le haut