L’énergie en 2050 : le scénario négaWatt, une réponse possible et désirable ! Trois conférences en Bretagne pour imaginer la transition

L’énergie en 2050 : le scénario négaWatt, une réponse possible et désirable !  Trois conférences en Bretagne pour imaginer la transition
image_pdfimage_print

Cinq ans après 2017, l’association négaWatt renouvelle l’exercice d’imaginer un scénario pour la transition énergétique en France en 2050, qui soit à la hauteur de l’urgence climatique en se reposant sur trois principes : sobriété, efficacité et énergie renouvelable.

Logements, mobilité, industrie, consommation, alimentation, énergie renouvelable… ce nouveau scénario propose un tour d’horizon des actions à mettre en oeuvre pour un futur durable, solidaire, désirable. Au programme : une consommation d’énergie divisée par deux d’ici 2050, une diminution des émissions de gaz à effet de serre, la création d’emplois et l’améliorant la santé des Français.

Parmi les nouveautés de ce nouveau scénario : la prise en compte de l’empreinte carbone des Français et des matériaux nécessaires à cette transition.

Ce scénario vous interpelle ? Vous fait rêver ? Venez le découvrir en détail, présenté par Marc Jedliczka, porte-parole de l’association négaWatt, lors de l’une des trois conférences organisées en Bretagne par les ALEC (agences locales énergie-climat) et Breizh ALEC :

Rennes, le 31 mars à 20h30 à la Maison de quartier de Villejean avec l’ALEC du Pays de Rennes

Brest, le 4 avril à 19h à l’Auditorium des Capucins, avec Ener’gence, l’ALEC du Pays de Brest

Auray, le 5 avril à l’Espace Athéna, 100 place du Gohlérez, avec ALOEN, l’ALEC de Bretagne Sud.

 

Vous avez aimé cet article? Vous pouvez désormais le partager !

Collectif

Défiler vers le haut