Jusqu’où pourrait nous mener l’agriculture transgénique et intensive ?

Jusqu’où pourrait nous mener l’agriculture transgénique et intensive ?
image_pdfimage_print

Après l’exposition photo Nouvelles du Gazhistan, qui mettait en lumière les dangers de l’exploitation du gaz de schiste, la photographe Alexa Brunet et Patrick Herman, paysan et journaliste, se réunissent de nouveau pour mettre au point le projet Dystopia. Cette nouvelle exposition photographique légendée nous projette dans ce que pourrait devenir l’agriculture transgénique et ses dérives dans un futur lointain…ou proche.

Du coup, Jeudi soir, des dizaines de figurants volontaires se sont mis en scène, tenue d’agriculteurs, sac vides sur le dos, pour recevoir leurs semences brevetées par des sociétés de biotechnologies végétales. "Monsanto n’est jamais ouvertement visé. Mais c’est notamment contre son hégémonie que l’on se mobilise", souligne Alexa.

La partie rédactionnelle développée par Patrick Herman, rend compte de la situation agricole actuelle, agrémentée de chiffres. "Les légendes expliquent au public de quoi les photographies sont inspirées. Lors d’un premier regard sur une photo, on croit à une pure fantaisie d’interprétation de la réalité. Après avoir lu la légende, on se dit : effectivement, nous ne sommes pas si loin de la réalité, cela pourrait arriver. Et la photo prend tout son sens" Explique Patrick.

Une fois le projet bouclé, il fera l’objet d’un portfolio dans la presse, et pourquoi pas exposé au salon de l’agriculture en 2014? 

Plus d’infos: 

Alexa Brunet est aussi l’auteure du livre "Habitats Atypiques" aux éditions images en manoeuvres, paru en 2010, et "Post Ex-Yougoslavie"aux éditions Le bec en l’air, paru en 2006.

http://www.alexabrunet.com/

 

 

Vous avez aimé cet article? Vous pouvez désormais le partager !

Estelle Caudal

Défiler vers le haut