L’espace Kdoret, un tiers-lieu coopératif qui vitalise Rostrenen

L’espace Kdoret, un tiers-lieu coopératif qui vitalise Rostrenen
image_pdfimage_print

A Rostrenen (22), l’Espace Kdoret est un tiers-lieu coopératif créé par les habitants du coin, qui veulent faire bouger leur territoire. De nombreux ateliers et animations y sont organisés, autour du partage de savoir-faire, avec des acteurs locaux. Un financement participatif est lancé, pour continuer à développer le projet.

Le Kreiz Breizh fourmille d’initiatives. On y trouve entre autre l’éco-domaine du Bois du Barde (Mellionnec), l’association Ty Films qui organise tous les ans un festival autour du film documentaire (Mellionnec), le village très actif de Trémargat, le FabLab de Rostrenen…C’est justement là qu’un groupe d’habitants du coin s’est réunis en 2019 et a investi une ancienne maison de Rostrenen, l’ancien magasin de vêtements tenu par la famille Cadoret, rebaptisé l’Espace Kdoret, avec pour objectif d’être « un lieu partagé, une coopérative et une alternative économique et solidaire qui s’inscrit dans une logique de transition sociale et écologique ». « C’est un tiers-lieu coopératif qui répond à sa manière au besoin de cohésion sociale, de lutte contre les inégalités territoriales et de revitalisation participative du centre-bourg de Rostrenen en Centre Bretagne », poursuit le collectif.

Depuis 2020, une SCIC s’est créée autour du projet, baptisée « Les Gens de la Fontaine ». Cette société coopérative a été initiée « par et pour les habitant.e.s », et gère la maison. L’association Kdoret, elle, se charge de l’animation du lieu, en lien avec d’autres acteurs locaux (dont le FabLab par exemple). On y trouve aussi de nombreux ateliers, animations… : réparation de vélos, écriture, papote en anglais, troc de plantes et de graines, balades botaniques…

Afin d’aider au financement de la maison et de travaux, et de développer des projets (création d’un café associatif, embauche de salariés…), les Gens de la Fontaine ont lancé un financement participatif via la plateforme bretonne Kengo. Objectif : 10 000 euros. Il est possible d’y participer jusqu’au 3 mai, via le lien suivant : https://kengo.bzh/projet/2997/partage-de-savoir-faire-en-centre-bretagne

Vous avez aimé cet article? Vous pouvez désormais le partager !

Marie-Emmanuelle Grignon

Défiler vers le haut