L’Aventure au Coin du Bois, une maison d’édition bretonne pas comme les autres

L’Aventure au Coin du Bois, une maison d’édition bretonne pas comme les autres

« L’Aventure au coin du bois » est une maison d’édition indépendante, basée à Dinan dans les Côtes-d’Armor. Fondée par un collectif de cueilleurs passionnés d’ethnobotanique, elle a pour volonté de transmettre les savoirs-faire et connaissance autour des plantes sauvages, grâce à des publications. Adepte des circuits-courts, elle pratique la vente directe sur son site, et auprès de diffuseurs locaux.

Tout commence en 2008, par la rencontre de Caroline, alias « Calendula » et Elsa, alias « Linaigrette ». Toutes étaient alors « en recherche de transition » se souvient Elsa. Via internet, elles échangent beaucoup sur le sujet. En 2010, Caroline démarre ses premières balades botaniques, auxquelles elle associe une lettre d’information dont les illustrations graphiques sont réalisées par Elsa. L’année suivante, Caroline, alors en formation au Collège Pratique d’Ethnobotanique de François Couplan, demande à ses collègues si certains veulent participer et faire partager leur expérience par le biais de publications. De fil en aiguille, un groupe se constitue, et commence à auto-éditer les premiers cahiers de la série des « Cahiers pratiques & sauvages ». Et en juillet 2018, la maison d’édition est créée. « Maintenant, nous sommes à la fois auteur et éditeur, c’est plus simple administrativement », explique Elsa. Désormais, elles sont trois à s’occuper de la partie éditoriale : Caroline, Elsa, et Emilie alias « Pimprenelle ». La petite maison d’édition, qui est financée de façon indépendante, ne pratique que de la vente directe. « Les points de vente sont démarchés directement, et nous vendons aussi directement par internet, en boycottant Amazon », déclare Elsa. L’envie de rester en auto-diffusion s’explique par la volonté de rester « proche du lectorat et du réseau, en circuit court, et au plus près de la demande ». « On avait envie de garder un format artisanal, de tester le modèle à petite échelle », ajoute Elsa. L’impression est quant à elle réalisée chez un imprimeur labellisé Imprim’Vert, de Combourg, juste à côté de Dinan, où est basé le siège social. Les encres utilisées sont végétales, et le papier est recyclé.

Transmettre des savoir-faire et des connaissances lié.e.s aux plantes sauvages locales, et à leur utilisation au quotidien.

L’Aventure Au Coin Du Bois propose plusieurs collections : des cartes illustrées, des marque-pages « mémo botanique », des dépliants quatre volets « Premières cueillettes », les « Cahiers pratiques & sauvages » (28 pages en format A4), et des grandes affiches illustrées « abondance sauvage ». A chaque fois, la volonté est la même : transmettre des savoir-faire et des connaissances lié.e.s aux plantes sauvages locales, et à leur utilisation au quotidien. Dans le très joli livret « Je cuisine le pissenlit » de la collection « Premières cueillettes », on trouve par exemple des informations pour identifier la plante, les dates idéales de cueillette, les propriétés et bienfaits du pissenlit, ainsi que des recettes.

Hormis ces publications, certains auteurs du collectif organisent également, à travers des structures locales en régions, des stages et ateliers : cuisine sauvage, balade d’identification, cueillette, peinture végétale, artisanat…. Ils rencontrent un public de plus en plus nombreux selon Elsa « Le confinement a donné à certains l’envie de voir l’environnement autrement, d’être plus autonome, d’être plus dans le local. Beaucoup ont envie de « fait maison », de découvrir des saveurs, des plantes ». Pour en savoir plus, découvrir les prochaines dates de stage et les publications, direction le (joli) site internet de la maison d’édition : https://www.laventureaucoindubois.org/

Vous avez aimé cet article? Vous pouvez désormais le partager !

Marie-Emmanuelle Grignon

Défiler vers le haut