Festivités Muselées, l’événementiel réduit sous silence : Un reportage donne la parole aux principaux concernés dans l’Ouest

Festivités Muselées, l’événementiel réduit sous silence : Un reportage donne la parole aux principaux concernés dans l’Ouest
image_pdfimage_print

Dans le cadre d’un projet de communication, 3 étudiants du BTSA Gestion et Protection de la Nature du Lycée de Suscinio de Morlaix ont réalisé un reportage vidéo traitant de l’impact des restrictions sanitaires sur le monde de l’événementiel dans l’ Ouest.

Donner la parole aux acteurs du monde de l’événementiel à propos des impacts des mesures sanitaires sur leur activité. C’est le projet « Festivités Muselées » de 3 étudiants, également touchés par la mise en suspens des festivals, concerts et autres activités culturelles, jugés non essentiels en cette période de pandémie.

En effet, selon eux : «il est intéressant de connaître le ressenti et de mieux comprendre les problématiques auxquelles sont confrontés les professionnels de ce domaine, un de ceux qui sont les plus impactés par les restrictions sanitaires. Nous sommes tous les 3 plus ou moins liés à ce domaine, qui nous tient à coeur, et souhaitons soutenir à notre façon dans le cadre d’un projet d’initiative et de communication ces professionnels grâce auxquels cette partie importante de la culture existe. Notre objectif ici est de leur offrir un espace d’expression sur la gestion de la crise et de sensibiliser un maximum de personnes aux difficultés rencontrées par les métiers de l’événementiel.

Réalisé en indépendant, ce documentaire de 35 minutes est constitué d’interviews d’organisateurs de festivals, associations et gérants de discothèque. Il sera diffusé sur YouTube dès samedi 3 avril sur la chaîne « Festivités Muselées » créée à cet effet. Une cagnotte Leetchi, dont le montant sera intégralement reversé aux différents intervenants du documentaire. Elle est accessible via les pages Facebook et Instagram du reportage, @festivites.muselees.

Vous avez aimé cet article? Vous pouvez désormais le partager !

Marie-Emmanuelle Grignon

Défiler vers le haut