Festivals bretons : une étude pour évaluer leur utilité sociale

Festivals bretons : une étude pour évaluer leur utilité sociale
image_pdfimage_print

Qu’apportent les festivals à leurs publics, au territoire, à la société ? Pour tenter de répondre à cette question, le Collectif des Festivals a finalisé en mai une étude synthétisant les travaux de huit festivals bretons sur leurs impacts positifs. Il en ressort que les festivals, loin d’être juste un lieu de rassemblement festif, ont un impact fort sur la société et leurs territoire.

Le Collectif des Festivals, association créée en 2009, regroupe aujourd’hui 30 festivals bretons signataires d’une charte précisant leur engagement en terme de développement durable et solidaire en Bretagne. Le Collectif accompagne ainsi depuis dix ans les festivals bretons dans la mise en place de leur démarche dans le domaine, et à vocation à être un lieu d’échanges, et de mutualisation et de partage des expériences, sur des thématiques telles que l’accessibilité, l’alimentation, le bénévolat, l’énergie, les déchets, les transports, la santé…

Depuis 2012, le Collectif et Hélène Duclos, experte en impact social, ont accompagné huit festivals dans une démarche d’évaluation de leur utilité sociale, avec l’aide d’un DLA (Dispositif Local d’Accompagnement, qui permet de travailler sur le besoin de consolidation des activités des associations, avec l’aide d’un professionnel). Les huit festivals engagés dans la démarche sont :

  • Les Bordées de Cancale (35)
  • Le festival de Bugélès (Penvénan,-22)
  • La Gallésie en Fête (Monterfil – 35)
  • Le Grand Soufflet (Ille-Et-Vilaine)
  • Mythos (Rennes-35)
  • Quartiers d’Eté (Rennes-35)
  • Les Rencontres Trans Musicales de Rennes (35)
  • Les Tombées de la Nuit (Rennes-35)

Cette étude transversale est aujourd’hui disponible. Selon le Collectif des Festival, « Les résultats sont encourageants et démontrent que les festivals ont bien plus à offrir qu’un temps de spectacle et de loisirs festifs ». En effet, l’étude montre que « Leur utilité sociale est large et concerne la sphère culturelle (accessibilité pour tous, soutien à la création, diversité culturelle…), le territoire (impact économique, attractivité…), mais également le lien social (convivialité, sentiment d’appartenance, citoyenneté…) ou même la construction des individus (engagement, insertion, expression…) », explique le Collectif dans un communiqué.

Pour en savoir plus sur l’impact social des festivals à travers l’exemple des 8 manifestations, l’étude transversale est disponible sur le site du Collectif des Festivals.

Vous avez aimé cet article? Vous pouvez désormais le partager !

Marie-Emmanuelle Grignon

Défiler vers le haut