Une petite graine, l’association qui cultive l’avenir

image_pdfimage_print

À partir du 13 avril, l’association Une petite graine, basée dans le village de Bizole, à Treffléan (56), met en place un potager partagé. Cet espace de culture en commun est installé sur les terres des Vergers de Bizole, l’exploitation arboricole et maraîchère d’Audrey Besnier.

« L’exploitation d’Audrey est orientée vers l’agro-écologie, un des principes de la permaculture, et l’association de culture. L’idée est venue de sa volonté d’ouvrir le lieu au public et de partager son savoir-faire ! », explique Elodie, bénévole de l’association qui s’occupe des animations et de la communication.

Apprendre de nouvelles techniques

L’association Une petite graine est née de cette idée en juillet dernier. Depuis, des animations sont organisées régulièrement. Comme des matinées « récolter et cuisiner les plantes sauvages », des balades contées… Et des chantiers participatifs : « Nous en organisons un par mois. En mars, nous avons fait une journée d’initiation à limousinerie, une méthode de construction où le liant peut être de l’argile ou un mélange chaux-sable », détaille Elodie.

Trois personnes sont pour l’instant intéressées par le potager partagé. « Nous pouvons en accueillir jusqu’à dix », précise la bénévole. Ceux qui s’inscrivent doivent venir chaque mercredi, de 9h à midi. « Ce ne sont pas des jardins communautaires, l’accès à la parcelle n’est pas libre. Le but est d’apprendre de nouvelles techniques et de cultiver ensemble, avec le groupe. »

Ces cours de jardinage, animés par Audrey, dureront jusqu’en novembre. Rapidement, chacun devrait pouvoir repartir ses légumes sous le bras.

 

Association Une petite graine. Contact : Elodie au 06.50.51.30.15 ou par mail unepetitegraine@yahoo.fr

 

Un jardin pédagogique aussi

Sur le même terrain, à proximité du potager partagé, l’association Une petite graine veut créer un jardin pédagogique. « Il y aura plein de fleurs, plein de légumes… Nous voulons inviter les clubs nature, accueillir des scolaires dès le mois de septembre », se réjouit Elodie. L’association prévoit d’organiser une semaine de chantier participatif, pour la mise en place, en mai-juin. Affaire à suivre !

Vous avez aimé cet article? Vous pouvez désormais le partager !

Guewen Sausseau

Défiler vers le haut