Un webdoc sur la pêche bretonne

Un webdoc sur la pêche bretonne
image_pdfimage_print

« Il y a des sacrifices à faire, mais c’est le choix d’une vie ». Cette déclaration émane de Yann, jeune pêcheur de 23 ans, objet du webdocumentaire « Yann. Pêche, avenir et crustacés », réalisé par Florent Bouchardeau et Cécile Andrieu. Un projet, qui a duré un an, et qui a vu le jour suite à une balade sur le port du Diben, que les deux réalisateurs connaissent bien pour avoir passé un partie de leurs vacances dans le secteur. « Nous avions vraiment envie de travailler autour de cet endroit », précise Florent Bouchardeau, journaliste spécialisé dans le multimédia. A la recherche d’un sujet autour de la pêche, ils y ont rencontré Yann, 23 ans, le plus jeune pêcheur du port. « Nous avons parlé de son métier, de sa passion pour celui-ci. On s’est dit tout de suite qu’il y avait quelque chose à faire », raconte Florent. De fil en aiguille, le projet prend de l’ampleur. « Son histoire était passionnante, et puis à travers son portrait on pouvait aussi évoquer le secteur de la pêche en Bretagne, la complexité des lois, les quotas, les dfférentes pratiques du métier, les financements, la dimension environnementale… », poursuit-il.

 

Un appel au financement participatif

 

Reste à choisir le bon format pour raconter cette histoire. Le choix de Florent et Cécile se porte alors naturellement vers le webdocumentaire. Un média qui permet de mixer plusieurs supports, comme la vidéo, la photo, l’infographie, ou encore l’audio. « Le webdocumentaire permet un assemblage de tout cela, et de créer un lien narratif », précise Florent. « Et techniquement, cela reste assez simple à réaliser ». Le spectateur embarque donc avec Yann et son patron Yannick, sur le bateau Les tontons flingeurs, et part ainsi à la découverte du métier et du secteur de la petite pêche.

Pour mener à bien leur entreprise, Florent et Cécile ont également fait appel au crowdfunding, c’est-à-dire au financement participatif, par le biais de la plateforme web bretonne « Octopousse » (racheté depuis par Ulule, ndlr). « Cela nous a permis de faire connaître le projet, et de faire participer le public, notamment les habitants du territoire », précise Florent. Une association, « la pile d’assiettes » a été également été créée pour porter le projet de webdocumentaire. Mais pas seulement. «L’idée est de fédérer les habitants de Plougasnou », comment Florent. C’est pour cela qu’elle s’attelle désormais à autre projet : l’organisation d’un festival pluridisciplinaire sur la commune !

 

 

 

 

 

Visionnez dès à présent le webdoc si dessous :

 

Vous avez aimé cet article? Vous pouvez désormais le partager !

Marie-Emmanuelle Grignon

Défiler vers le haut