Ecotaxe : les réactions

image_pdfimage_print
La Fnaut (Fédération Nationale des Associations d’Usagers de Transports) :

"La FNAUT peut admettre que des difficultés techniques aient amené le gouvernement à reporter à deux reprises la mise en oeuvre de l’écotaxe poids lourds. Mais la nouvelle suspension, en l’absence de tout effort pédagogique, est consternante."

 

Fondation Nicolas Hulot pour la Nature et pour l’Homme :

"Céder aujourd’hui face à une contestation limitée sur une mesure votée à la quasi-unanimité en 2009, c’est délégitimer le dialogue environnemental. Ainsi la fin de la taxe kilométrique poids lourd n’est qu’un symptôme de l’incapacité du gouvernement à porter une vision claire et partagée de la transition jusque dans les filières, dès lors qu’elle se heurte à des intérêts spécifiques et de court terme. "

 
Pierrick Massiot, Président de la Région Bretagne

"Le Premier Ministre et le Gouvernement, en entendant les messages émis par les Bretons, font preuve de lucidité et de courage. L’apaisement qui doit résulter de cette main tendue va permettre d’instaurer le dialogue dont la Bretagne a besoin. L’écotaxe ne doit pas être un écran de fumée. Comme nous l?avons déjà fait, nous appelons les principaux responsables économiques et sociaux de la Bretagne à travailler avec
nous à l’élaboration du Pacte d?Avenir pour la Bretagne, clés de mutations économiques indispensables que nous devons construire et promouvoir ensemble."

 
Pierre Maille, Président du Conseil Général du Finistère

"Le Premier Ministre a décidé de suspendre la mise en oeuvre de l’écotaxe sur l’ensemble du territoire national. C’est une décision sage et courageuse dont je me réjouis. Il a pris acte que ceux qui ont créé cette taxe n’ont ni anticipé son impact, ni précisé ses modalités d’application."

 

Union Démocratique Bretonne (UDB)

"La mobilisation bretonne a payé pour faire admettre au gouvernement que l’éloignement de la Bretagne des lieux de consommation était pénalisant pour une grande partie de son économie. Le projet d’écotaxe conçu par la droite de façon « hors sol » est incompréhensible et sa mise en œuvre injuste en l’état. Le gouvernement a décidé de suspendre l’écotaxe, pour autant, la question demeure entière quant aux moyens à mobiliser pour développer des modes de transports alternatifs au tout camion, notamment le fret ferroviaire et le cabotage en Bretagne."

Vous avez aimé cet article? Vous pouvez désormais le partager !

Meg

Défiler vers le haut