Confiné : Et si j’accélérais la Transition ?

En cette période de confinement, beaucoup d’entre nous ont un peu plus de temps pour se poser, réfléchir mais aussi agir pour la transition. Changer de modèle dans nos actes quotidiens c’est se donner les moyens de concilier nos pensées et nos actes, c’est retrouver de l’autonomie et c’est même ludique !

Alors lance toi !

  • Choisis
    un outil numérique (courriel, facebook, twitter, instagram, ….)

  • Prend
    une photo de ton nouveau défi,

  • Décris
    le de manière courte (n’oublie pas de donner ta recette ou la
    source qui t’a permis de réaliser ton défi pour que l’on
    puisse à notre tour se lancer !!)

  • Pour
    essaimer et mobiliser au maximum sur ces actions, insère à coté
    de ta photo l’image « Confiné: Et si … » à
    télécharger ci-aprés.

  • Pour proposer des idées
    insère le lien vers l’Agenda des Transitions, lien à copier sur
    le téléchargement ci dessous dans la rubrique « Besoin
    d’idées ? »

– Et copie ce mode d’emploi
en dessous de la description de ton défi

Exemples

Julian est super content il vient
de repeindre la chambre de ses filles avec une peinture naturelle
qu’il a fabriqué lui-même.

=> Il choisit de poster son
expérience sur facebook

=> Julian se prend en photo
avec le pinceau près du mur (toujours sans mettre de peinture sur
son téléphone 😉

=> Julian insère l’image
« Confiné : Et si … »

=> il décrit en quelques mots
le défi qu’il a relevé avec sa recette ou le lien vers le
document ou le site

=> Julian insère dans son
texte #confineentransition #BreizhCOP et @page.coherence car cela
nous permettra de pouvoir recueillir tous les défis

=> il ouvre une petite bière
bio pour fêter ça 😉

J'ai décidé de repeindre la chambre de mes filles avec une peinture « faite maison » J'ai trouvé la recette sur…

Publiée par Julian Pondaven Pro sur Lundi 27 avril 2020

Pour montrer la dynamique des bretons dans la Transition nous vous proposons aussi de relayer vos défis sur le site de la Breizh Cop https://www.breizhcop.bzh/s-engager/je-mengage/.

Besoin d’idée ?
Nous
mettons à votre disposition l’Agenda
des Transitions *
.
Notre objectif est qu’il soit partagé le plus possible. Il explore
à travers 6 domaines des leviers d’action concrets de notre vie
quotidienne : Je me loge, Je me déplace, Je consomme, Je prends
soin de moi et des autres, Je me divertis, et Je suis acteur. Ce sont
des propositions d’actions. Il peut être rempli en famille ou
individuellement, il est pour vous, à titre indicatif. Nous vous
invitons à prendre quelques minutes pour le remplir chez vous.

Notre
Agenda des transitions VF
Télécharger

Au moment du déconfinement, nous
vous invitons à refaire le tour des propositions de l’agenda pour
voir vos progrès et si vous le souhaitez, nous en faire part. Nous
pourrons alors faire une news letter spéciale sur vos
contributions 😉

Nous souhaitons aussi que
chacun se prenne au jeu de la Transition

en partageant ses astuces, ses expérimentations, ses défis. Dans
tous les domaines de notre vie nous pouvons faire des choix,
expérimenter et quoi de mieux pour cela que de bénéficier de
l’expérience des autres ? Et
au fil de l’eau
en
fonction de vos envies, nous espérons que vous voudrez bien partager
vos réussites par mail (adresser à contact@reseau-coherence.org ou
sur facebook, twitter ou instagram. Le but est de faire profiter nos
amis, nos contacts de ce que nous avons réussi à réaliser et dont
nous sommes fiers.

On peut penser que ce sont de
petites choses mais agrégées toutes ensemble elles permettent
d’allonger ce pas
de côté par rapport au système actuel et d’aboutir à un
changement collectif
.

C’est dans cet esprit que nous vous proposons tout d’abord l’Agenda mais aussi parallèlement de poster vos réussites une par une pour que vos contacts puissent faire de même s’ils le souhaitent.

* L’Agenda des transitions est un outil créé par Cohérence et Nature et Culture avec le soutien du département du Finistère en 2010. Il s’agissait de mobiliser les personnes et les familles à l’instar des Agenda 21 institutionnels. L’ensemble des 78 questions, qui sont autant de propositions, a été conçu en mode collaboratif et itératif, avec 30 familles représentatives et de nombreux contributeurs. Il a ensuite été décliné en session de formation à sa diffusion pour des groupes ad hoc de citoyens. Car c’est à plusieurs, en groupe que l’on peut aussi avancer, se motiver, se donner envie. Il ne s’agit pas d’imposer ou de juger des performances mais bien de partager nos essais, nos réussites pour en faire profiter les autres.




Cohérence recrute un.e chargé.e de mission « porc durable »

Missions :

  • Animer
    et coordonner les groupes d’éleveurs de Porc sur paille
  • Conseils,
    échanges et visites d’exploitation porcines sur les bassins
    versants,
  • Contribution
    au développement de la commercialisation de la filière « Porc
    Authentique » auprès des bouchers du Pays de Morlaix
    www.porc-authentique.com

Profil :

  • Bac
    + 4/5 minimum – formation agricole
  • Sens
    de la communication et de la pédagogie
  • Bonne
    connaissance de l’Agriculture Durable et si possible des
    techniques d’élevages de porc sur litière.
  • Expérience
    et/ou connaissance du fonctionnement des bassins versants et des
    structures syndicales d’animation des bassins versants.
     

Conditions :

CDD
de 3 mois à partir du 15 septembre 2019

Poste
basé à Plérin (22) – Rémunération : 2000 € brut

Candidature
(CV + lettre de motivation en version numérique) a adressé à
contact@reseau-coherence.org
avant le 8 septembre 2019

Renseignement :
06.73.21.06.66




Porc sur paille : actions dans le bassin versant de la Rance

La Bretagne les pieds dans l’eau !


La Bretagne, c’est 21 bassins versants en contrat de territoire, soit 21 zones sur lesquelles un ensemble d’affluents se jettent dans la mer au même endroit (grâce au même estuaire, par la même embouchure…). Ces territoires définissent aussi bien souvent des délimitations administratives, en tout cas pour ce qui est de la gestion de l’eau. En Bretagne, l’eau est un élément très surveillé, notamment à cause du phénomène des algues vertes et de la forte activité agricole. Des dispositifs sont mis en place pour lutter contre cela.

Un partenariat avec COEUR Émeraude


EN 2013, l’état d’une majorité des cours d’eau sur le bassin versant de la Rance Aval Faluns était considéré comme médiocre par l’Observatoire de l’Environnement en Bretagne (OEB). Pour améliorer la situation, l’association COEUR Émeraude, et les intercommunalités du territoire doivent mettre en place des actions permettant la reconquête de la qualité des eaux. C’est dans ce contexte que 2 élevages certifiés Porc Durable Cohérence ont été lieux de rencontre pour découvrir les bienfaits environnementaux (et pas que !) du porc sur paille.

 

Un après-midi porte ouverte et certification


En décembre dernier, de nouveaux éleveurs ont adhéré au cahier des charges Porc Durable. Pour cette nouvelle arrivée chez Cohérence, l’association et COEUR Émeraude ont organisé de concert un après-midi porte ouverte lors duquel leur certification a été validée par des citoyens. Découverte des valeurs familiales, du fonctionnement de l’élevage de porcs sur paille, balade au milieu des truies et des porcelets élevés en plein air… Le froid n’aura pas découragé les consommateurs ! Engagés ou curieux, tout le monde a apprécié la sortie, et surtout la dégustation de produits en fin de journée.

Un échange technique pour les professionnels


Une deuxième action a été planifiée, cette fois-ci, à la ferme de la Lande, chez Yannick Denoual, Certifié Porc Durable depuis 2010, et adhérent à la filière Porc Authentique élevé sur Paille depuis 2013. Il a pu mettre ses années d’expérience à profit pour accueillir et animer un échange technique avec plusieurs professionnels. Qu’ils soient déjà dans le milieu porcin ou non, qu’ils fassent du porc sur paille ou non, tous étaient présents pour découvrir le fonctionnement de la ferme, les atouts du porc sur paille, et ses impacts environnementaux. Bientôt un article dans le magazine PorcMag pour en découvrir plus sur cette journée ! Restez connectés !

Vous souhaitez découvrir les avantages environnementaux du porc sur paille ? Rendez-vous sur notre site internet : http://www.porc-sur-paille.org/lefficacite-economique-et-environnementale-de-la-production-de-porcs-sur-paille-en-bretagne/ !




Les permis miniers, risque majeur pour l’eau en Pays de Lorient

(Plume Citoyenne) Une centaine de personnes ont assisté à la réunion publique organisée vendredi dernier par six associations de protection de l’environnement (Eau & Rivières de Bretagne, UMIVEM, Cohérence, Nature & Culture, AAPPMA du Pays de Lorient, AAPPMA de Plouay). L’objectif : informer la population de Lorient Agglo des conséquences des trois permis miniers octroyés à Variscan en centre Bretagne sur les bassins versants du Blavet et du Scorff et tout particulièrement pour leur alimentation en eau potable.

Un stand d’information permettait de s’informer sur les permis de Loc Envel, Silfiac et Merléac et sur les actions des associations actives sur ces périmètres.

Après quelques mots d’accueil d’Elodie Martinie-Cousty, présidente de l’UMIVEM, une première présentation par D. Williams a permis de poser le contexte réglementaire et géographique avant d’aborder les impacts prévisibles des mines que l’entreprise a le droit d’ouvrir si elle le souhaite : énormes besoins en énergie et en eau, pollutions de l’eau, impacts paysagers des stockages de déchets miniers, destructions d’emplois dans l’agriculture, les industries agro-alimentaires, le tourisme, etc… Avec une question fondamentale : comment le gouvernement qui a fait voter en 2015 la loi sur la transition énergétique et pour la croissance verte, qui a signé la COP21 en 2016 peut-il vouloir relancer l’activité minière, destructrice de ressources non renouvelables ? Et si on recyclait ? Et si on développait des matériaux de substitution ?

Lylian Le Goff, médecin, a ensuite pris la parole pour détailler les impacts environnementaux et sanitaires des mines à venir, et les raisons de s’y opposer. La pollution des eaux souterraines et de surface par les déchets miniers toxiques, leur acidification, la pollution de l’air par les poussières, le relargage de radioactivité viendront s’ajouter aux pollutions existantes générées par l’agriculture et l’industrie. L’incapacité de l’Etat français à gérer les conséquences des mines et son mépris des populations touchées sont avérés, comme l’atteste l’exemple comparable de communes des Cévennes, « paradis verts devenus un enfer » selon le magazine d’investigation de FR3.  Il est donc indispensable d’informer la population et de susciter une mobilisation citoyenne pour que les autorités communales, départementales et régionales se saisissent du dossier, comme le pays de Lorient dans les années 1980 avait fait échec à un projet de mine d’uranium dans la forêt de Pontcallec en organisant une commission d’enquête.

Enfin, Jean-Claude Pierre a rappelé que ce sont les citoyens qui ont gagné des combats pour la protection de la nature. Il rappelle ceux de Pont-Scorff contre les piscicultures, celui de Hennebont contre la construction d’une digue à l’embouchure du Blavet. Des combats menés contre l’administration pour servir l’intérêt général : protéger les populations, leur assurer un cadre de vie de qualité et surtout une eau potable non dangereuse pour leur santé.

Il rappelle que Le Salvador a interdit cette semaine toute activité d’extraction minière sur son territoire : trop de pollution qui exposerait sa population à de trop importants risques sanitaires. Notre Etat peut décider de même avec l’appui des citoyens !

Une autre société est à construire !

Il est indispensable de se lever vent debout contre ces permis !

Le débat qui a suivi a bien animé la salle avec la prise de paroles notamment du député Philippe Noguès, du sénateur Joël Labbé et du conseiller départemental Christian Derrien.

 




24/09 Brec’h (56) : Porte ouverte d’une maison écologique




25/09 Bégard (22) : Ensemble cultivons nos idées !