A Morlaix, on enquête sur le contenu des poubelles

A Morlaix, on enquête sur le contenu des poubelles
image_pdfimage_print

Que contiennent les ordures ménagères ? C’est la question que s’est posée Morlaix Communauté. Labellisée « Territoire Zéro Gaspi Zéro Déchets », la collectivité a lancé une procédure Modecom (Méthode de Caractérisation des Ordures Ménagères). Le but : mieux connaître ce que jettent les habitants hors tri sélectif, afin de proposer des actions pour réduire et mieux traiter les déchets.

 

Connaître le contenu des sacs noirs pour savoir ce qui est jeté par les habitants, voilà l’objectif de l’atelier « Modecom » mis en place à Saint-Martin-Des-Champs par Morlaix Communauté. « Modecom » pour « Méthode de caractérisation des ordures ménagères ». « Nous savons ce qu’il y a dans les sacs jaunes, les sacs de tri sélectif. Mais pas encore ce que contiennent les sacs noirs, qui contiennent en théorie tout ce qui est non recyclable. Cela va nous permettre de préciser les actions en terme de prévention », explique Nicolas Ulrich, chargé de mission prévention des déchets à Morlaix Communauté.

Concrètement, l’opération, qui est codifiée par l’Etat, se déroule en deux phases, au printemps et à l’automne 2016. 70 échantillons prélevés sur différentes collectes, sont détournés de leur destination, à savoir l’incinérateur, afin d’être trié par cinq agents de l’association Tildé, qui emploie du personnel en insertion. Le tri s’effectue à la main, et permet de séparer les déchets suivant une vingtaine de catégories différentes : plastiques, déchets organiques, emballages. « Nous avons également intégré des catégories ou sous-catégories supplémentaires, suivant nos actions sur le territoire. Par exemple, nous avons intégré une catégorie «journaux », car nous avons la présence à Saint-Martin-Des-Champs de l’entreprise Cellaouate, qui recycle ce type de produits. Même chose avec les couches jetables : on a créé une sous-catégorie dédiée dans le groupe « textiles sanitaires », car il y a des actions concernant les couches lavables sur le territoire de Morlaix Communauté », indique Nicolas Ulrich.

La procédure Modecom, qui s’est déroulée en deux temps, au printemps et cet automne, va commencer à livrer ses premiers résultats. Parmi les bonnes surprises, le tri du verre, qui représente une part faible dans le contenu des sacs noirs. Par contre, concernant le papier et le carton, encore très présents parmi les ordures ménagères « tout venant », il y a « encore un travail de sensibilisation au tri à mener », selon le chargé de mission. Et 35% du volume des ordures ménagères seraient constitué de déchets qui seraient évitable : couches jetables, publicité papier, déchets organiques pouvant être compostés…il y a donc encore de quoi faire baisser le poids des poubelles morlaisiennes !

Vous avez aimé cet article? Vous pouvez désormais le partager !

Marie-Emmanuelle Grignon

Défiler vers le haut