Retritout, une future ressourcerie entre Concarneau et Quimperlé !

Retritout, une future ressourcerie entre Concarneau et Quimperlé !
image_pdfimage_print

Une ressourcerie est sur le point de voir le jour entre Concarneau et Quimperlé ! Ce projet inédit et très attendu par les citoyens -et les élus-, est porté par l’association Retritout, née cet été sous l’impulsion d’une poignée de bénévoles bien décidés à sauver plusieurs millions d’objets des déchetteries chaque année. L’idée est notamment venue d’un constat très simple : depuis plusieurs années, Concarneau Cornouaille Agglomération organise une bourse gratuite sur la commune de Melgven (29), en partenariat avec l’association de défense des consommateurs CLCV, et des associations locales. Et chaque année, le nombre d’entrées -et d’objets sauvés des déchetteries- explose. « Plusieurs centaines de personnes se bousculent à l’entrée et s’arrachent des objets. On s’éloigne de plus en plus de la sensibilisation au profit du tout gratuit » déplore une bénévole avant d’ajouter : « la bourse gratuite est victime de son succès : on ne peut plus continuer à organiser une action coup de poing dans l’année, sans qu’aucune solution pérenne ne soit proposée. Une alternative est nécessaire car on ne peut pas continuer à jeter des milliers d’objets qui peuvent encore servir, sous l’unique prétexte que nous n’en voulons plus. ».

 

7 déchetteries, 37 millions de kilos de déchets chaque année

 

C’est ainsi que José Caro, artiste plasticien, Miguel Dias, animateur et Philippe Titon marin pêcheur, tous les trois habitants sur l’une des deux collectivités, ont créé Retritout, une association destinée à porter ce projet de ressourcerie. L’idée est de sauver des objets, des sept déchetteries présentes sur les deux collectivités Concarneau Cornouaille Agglomération et la Communauté de Commune du Pays de Quimperlé. « Chaque année, 37 millions de kilos de déchets sont déposés dans ces déchetteries. Pour le moment, aucune alternative n’est proposée aux usagers. Retritout a donc un rôle essentiel à jouer pour réduire cette quantité de déchets qui pour beaucoup peuvent encore servir, et ainsi créer une économie circulaire » explique l’un des bénévoles.

 

Sauver des objets et créer des emplois

 

Tels sont les mots d’ordre de ce projet. Une demande de subvention auprès de l’ADEME a ainsi été lancée, afin de d’effectuer une étude de faisabilité. Un comité de pilotage est également en cours de création, et une campagne de financement participatif sera lancée prochainement. Quant aux élus, ils sont plutôt favorables à la création d’une ressourcerie. Reste à savoir sur quelle commune l’association posera ses valises.Le but est de réduire la production de déchets, sensibiliser les usagers à un autre mode de consommation, mais aussi créer des emplois pérennes. Car, en plus de revendre à prix modique, des milliers d’objets récupérés en déchetterie, Retritout organisera des ateliers de bricolage, des animations, et pourquoi pas des conférences. En attendant, rendez-vous le 28 Novembre à Trégunc (29) pour « Faites de la récup », un forum consacré à la réutilisation et au réemploi, où Retritout sera l’invitée d’honneur.

 

Pour en savoir plus, écrivez à retritout@gmail.com
Vous avez aimé cet article? Vous pouvez désormais le partager !

Estelle Caudal

Défiler vers le haut