Cap sur la COP. NDDL / Paris à vélo ? Plus que quelques jours pour s'inscrire !

image_pdfimage_print

En ligne de mire, deux événements de grande ampleur : les 28 et 29 novembre, une marche nationale pour notre climat qui aura lieu dans toutes les villes de France. A suivre, la COP 21, conférence internationale pour trouver un accord universel sur le climat, qui se déroule au Bourget, à Paris du 30 novembre au 11 décembre prochains.

Faire du vélo : un symbole fort contre les causes du changement climatique

A l’initiative d’occupants de la ZAD, et de membres de comités et d’organisations contre le projet d’aéroport, un convoi en vélos et tracteurs s’organise du 21 au 28 novembre et effectuera le trajet Notre Dame des Landes / Paris à l’occasion de ce sommet intergouvernemental. L’objectif ? Dénoncer la schizophrénie du gouvernement, qui d’une part affiche sa volonté de lutter contre le réchauffement climatique. Et d’autre part, menace de débuter les travaux de l’aéroport dès 2016.

Le convoi cheminera sur plus de 400 kilomètres, en créant sur la route, des espace de rencontre et de débat. « Nous voulons participer à une reprise en main, par les populations et mouvements de lutte, de l’avenir de la planète », peut-on lire dans le communiqué annonçant l’événement.

Vous pouvez vous inscrire jusqu’au 7 novembre inclus. Notez qu’il est possible de rejoindre le convoi à différents endroits sur le trajet. Parlez-en autour de vous !

Pour en savoir plus sur les détails du convoi, ou pour s’inscrire, écrivez à : « marche sur le climat Notre Dame des Landes » msclnddl@riseup.net ou rendez-vous sur : https://marchesurlacop.noblogs.org/#

L’aéroport se construira-t-il à Notre Dame des Landes ?

La réponse ici : https://www.youtube.com/watch?v=W2RzpvWr7vw

Communiqué du collectif vannetais contre le projet d’aéroport:

Le Collectif du Pays de Vannes contre le projet d’aéroport à NDDL et les nombreuses structures qui en font partie apportent leur soutien complet aux habitants de la zad et à l’ACIPA dans leur lutte. Nous nous opposerons de façon active et déterminée à toute tentative d’expulsion et tout début des travaux, en intervenant aussi bien sur la zone du projet que dans notre environnement proche. Nous demandons instamment l’abandon complet du projet et que l’expérimentation sociale qui se vit sur la zad puisse se poursuivre. Le réaménagement de l’aéroport actuel est la seule issue à ce conflit

Vous avez aimé cet article? Vous pouvez désormais le partager !

Estelle Caudal

Défiler vers le haut