Trophées du Développement Durable bretons : cinq initiatives récompensées

Trophées du Développement Durable bretons : cinq initiatives récompensées

Cette année encore, Les Trophées Bretons du Développement Durable ont récompensés cinq initiatives bretonnes en matière de développement durable et solidaire. Pour cette treizième édition, ils ont été remis à Saint-Brieuc, à l’occasion de la semaine dédiée à la Breizh Cop.

« Encourager et valoriser les bonnes pratiques ». Tel est l’objectif des Trophées bretons du Développement Durable, remis tous les ans depuis 2005 à l’initiative de l’Etat, l’Ademe et de la Région Bretagne. Cette année, 117 candidatures ont été déposés, dans quatre catégories : association, entreprise, acteurs publics, établissements d’enseignement. Le jury a sélectionné un gagnant dans chaque catégorie, en prenant en compte plusieurs critères : économique, environnemental, social et qualité démocratique. Le jury a également décerné un prix « Ensemble », pour les projets les plus collaboratifs. Pour la deuxième fois, l’événement était labellisé « Breizh Cop ».

Les lauréats de l’édition 2019 sont :

  • Catégorie « Etablissements scolaires » : Collège du Val d’Elorn, Sizun (29), pour leurs actions en faveur de la biodiversité.

Les 30 Eco-Délégués du collège ont mené plusieurs actions : création d’un poulailler abritant 2 poules afin de sensibiliser leurs camarades à la réduction des déchets, mise en place d’un système d’éco-paturages avec trois brebis d’Ouessant qui circulent librement dans le parc du Collège.

L’établissement a été également labellisé « Refuge LPO » : des nichoirs ont été installés, permettant aux élèves de suivre au près l’évolution des nids et des population, sur le compte « Oiseaux des jardins » du collège.

  • Catégorie « Entreprises » : Grain de Sail à Morlaix, pour la construction de son premier voilier cargo

L’entreprise Grain de Sail a été crée il y a 9 ans par trois associés. Objectif : Coupler une activité de transformation et de commercialisation de café et de chocolat, à un armement maritime décarboné, grâce à un voilier cargo.

Le voilier doit être livré en novembre 2019, afin de partir dès mars 2020 de Morlaix pour effectuer sa première boucle Morlaix-New-York, avec exportation de vin bio français à l’aller, et escale dans les caraïbes au retour pour y charger du café vert et du cacao pour les acheminer jusqu’à Morlaix où l’entreprise, qui travaille également avec un Esat, les transformera.

  • Catégorie « Acteur Public » : Mairie de Saint-Sulpice-La-Forêt, pour son « Smart village »

La commune de 1500 habitants expérimente depuis plus de 3 ans l’utilisation de capteurs sans fils et de réseau basse consommation (Lora), qui lui permettent de collecter en temps réel la consommation énergétique de six batiments communaux. Grâce à ces données, la commune a réalisé plus de 20% d’économies sur sa facture énergétique en 3 ans.

  • Catégorie « Association » : L’Elfe (Epicerie Locale Favorisant l’Entraide )

L’association a été créée en mars 2018 par deux travailleurs sociaux, partant du constat du vieillissement de la population en milieu rural, de la disparition des commerces et d’un manque d’informations qui peut toucher et pénaliser certains habitants. Leur idée : la création de l’Elfe, une épicerie solidaire et itinérante. Chaque semaine, ils sillonnent les places et les marchés de 11 communes du Morbihan et d’Ille-Et-Vilaine, et proposent aux habitants des produits alimentaires locaux, de qualité et variés, à des prix modulés selon la capacité financière du foyer.

  • Catégorie « Ensemble » : La recyclerie et tiers-lieux « L’Effet Papillon » à Baud (56)

L’Effet Papillon est basé à Baud dans le Morbihan. Il comprend une recyclerie, un magasin solidaire, et dispose également d’un « tiers-lieux » avec 300m2 d’espaces de travail partagé, un espace enfant, une bibliothèque et une cantine numérique.

Vous avez aimé cet article? Vous pouvez désormais le partager !

Marie-Emmanuelle Grignon