Une soirée autour de la forêt des Monts d’Arrée

« La Forêt des Monts d’Arrée : un intérêt commun à partager ? », c’est le nom de la soirée organisée par des étudiants de BTSA Gestion et Protection de la Nature de Suscinio, mercredi 5 avril à 20 à Plounéour-Menez (29). Elle vise à restituer le travail des étudiants, qui ont rencontré durant une semaine des professionnels et élus œuvrant autour de la forêt et des plantations de résineux, notamment d’épicea Sitka, dans les Monts d’Arrée.

Du 27 au 31 mars, deux classes de BTSA Gestion et Protection de la Nature (GPN) ont travaillé autour de la Forêt dans les Monts d’Arrée, et notamment de l’épicéa Sitka. Les plantations de cet arbre, importé d’Amérique, représentent une surface de 18000 hectares sur toute la région Bretagne. « Il a été planté, notamment dans les Monts d’Arrée, du fait de son arrivée à maturité rapide (30 ans), et ce afin de développer la production de bois sur ce territoire », expliquent Ludovic et Juliette, deux étudiants de Suscinio. C’est une ressource importante du point de vue économique, mais qui n’est pas sans dommage pour la biodiversité locale. « Les landes ont besoin de beaucoup de lumière, et l’enrésinement (les plantations de conifères, ndlr) menacent cette biodiversité. Les aiguilles tombent également sur le sol, et acidifient la terre », précisent les deux étudiants. Afin de mieux étudier la problématique, les deux classes sont donc parties sur le terrain à la rencontre des acteurs travaillant autour de la filière bois et de la forêt : producteurs forestiers, Parc Naturel Régional d’Armorique, Centre Régional de la Propriété Forestière, Office National des Forêts, associations environnementales telles que Bretagne Vivante, élus locaux… « Cela nous amené à collecter des informations dans plusieurs domaines : droit de l’environnement, aménagement du territoire, histoire, géographie », détaillent les étudiants. « L’idée, c’est de ne pas simplifier ni d’avoir de parti pris, mais plutôt de comprendre une réalité de terrain, et avoir ainsi une analyse globale d’une situation complexe », explique Véronique Javoise, enseignante en éducation socio-culturelle au lycée agricole de Suscinio.

Pour conclure leur semaine de travail, les étudiants organisent une restitution publique des travaux à la Salle Polyvalente de Plounéour-Menez le mercredi 5 avril à 20h. La restitution prendra la forme d’une émission de télé animée par les étudiants, suivi d’un débat avec la salle. Avec pour objectif d’échanger et de discuter, notamment avec les professionnels rencontrés par les étudiants qui ont été invités à cette soirée.