Le réseau Taranis, pour des énergies renouvelables et citoyennes

Le réseau Taranis, pour des énergies renouvelables et citoyennes

Le réseau Taranis a été créé, en 2011, afin de favoriser le développement des projets citoyens autour des énergies renouvelables. Il regroupe actuellement une cinquantaine de projets.

Créé en 2011, le réseau Taranis fait la promotion et favorise la diffusion du modèle d’énergie citoyenne dans en Bretagne. Soutenu par l’Ademe et le conseil régional, il rassemble une cinquantaine de porteurs de projets (associations, sociétés d’exploitation coopératives et collectivités) éoliens, photovoltaïques, bois énergie, micro-hydrauliques et de maîtrise de l’énergie en Bretagne. « Ce sont des projets collectifs portés, maîtrisés et financés par les acteurs du territoire, qui s’engagent à la fois dans une démarche de développement des énergies renouvelables et de maîtrise de l’énergie », détaille le site du réseau Taranis.

Animé par l’association Éoliennes en pays de Vilaine, le réseau Taranis permet aux habitants et aux collectivités locales de se réapproprier les énergies renouvelables. « Un projet citoyen, c’est la création de richesses locales tant économiques, sociales que environnementales », se réjouit le réseau.

En effet, les bénéfices de ces projets, gérés localement, restent sur le territoire et peuvent être réinvestis dans d’autres projets d’intérêts locaux. De plus, les projets citoyens créent et renforcent les liens sociaux. Ils sont également mieux acceptés par les habitants puisqu’ils sont portés par des citoyens du territoire. Enfin, ils permettent de s’impliquer localement pour la transition énergétique et de se réapproprier la question de l’énergie : « Ces projets sont une façon de conscientiser la consommation de l’énergie et sa maîtrise ».

Un réseau national

Le réseau Taranis a été créé pour favoriser l’échange et l’inter-connaissance. Il permet également d’accompagner et de former les porteurs de projets. Si les projets citoyens sont communs chez certains de nos voisins – Danemark, Allemagne ou Belgique – ils sont assez peu présents en France, même s’ils se développent ces dernières années. Et d’autres réseaux régionaux, comme Taranis, sont en train de voir le jour dans l’hexagone (Rhône-Alpes, Paca, Pays de la Loire…). « Un réseau national existe en France depuis 2010. L’association Énergie partagée fédère les porteurs de projets citoyens sur toute la France », précise encore le site de Taranis.

Pour aller plus loin :

www.reseau-taranis.fr

Vous avez aimé cet article? Vous pouvez désormais le partager !

Guewen Sausseau

Défiler vers le haut