Un requin pèlerin ? Ayez le reflexe, appelez l’APECS !

L’équipe de l’APECS sera en mer en cette fin de semaine dans le Finistère sud, entre la Pointe de Trévignon et la pointe de Penmarc’h. Si les précédentes sorties n’ont pas permis de croiser ces géants mystérieux, nous comptons bien sur la dernière quinzaine de juin pour inverser la tendance ! Afin de maximiser nos chances de croiser un pèlerin, et de tenter de lui poser une balise de suivi par satellite, nous invitons les usagers de la mer à nous appelez immédiatement en cas d’observation au 06 77 59 69 83.

Le programme national de recensement des observations

Lancé à l’échelle de la Bretagne en 1997, le programme a été étendu à l’ensemble du littoral métropolitain dès 1998. Les observations étant rares, l’APECS fait appel aux usagers de la mer, qu’ils soient professionnels ou non, pour collecter des données. La présence importante de ces acteurs en zone côtière permet de constituer un réseau d’observation intéressant !

La méthode, permettant d’effectuer un suivi à long terme de la présence de l’espèce, est un véritable outil de veille environnementale. Les informations collectées permettent d’identifier des secteurs et des périodes où les requins passent du temps à la surface. Elles peuvent donc aider à mieux définir le cadre de programmes d’études sur le terrain mais aussi des mesures de protection pour l’espèce et les espaces qu’elle occupe. Par exemple, c’est grâce à ce programme que le Finistère sud a été mis en évidence comme un secteur côtier privilégié pour l’observation des requins pèlerins.

Premier bilan des observations en 2017 dans le Finistère sud

Une vingtaine d’observations ont été signalées à l’APECS depuis le début de l’année entre la pointe de Penmarc’h et la pointe de Trévignon. Le premier requin a été aperçu le 3 avril à l’est de l’île aux Moutons. Des requins ont ensuite été vus ponctuellement jusqu’à début juin. La dernière rencontre date de mardi, le 13 juin, par des kayakistes à Trégunc.

Grâce aux images (photos et vidéos) envoyées par les observateurs, nous savons qu’un individu a fréquenté le secteur des Glénan deux jours de suite, les 8 et 9 mai. Son aileron était particulièrement abîmé, le rendant facilement reconnaissable.

À noter également, la capture accidentelle d’un individu et l’échouage d’un second en état de décomposition très avancé, courant mai.

La mission de terrain PELARGOS Grâce à la pose de balises de suivi par satellite, l’association souhaite étudier la migration à grande échelle de cette espèce ainsi que ses plongées dans les profondeurs des océans.

Les missions de terrain se déroulent d’avril à juin, période la plus favorable à l’observation dans le sud du Finistère. Dès que des requins sont signalés à l’association et que les conditions météorologiques sont propices au repérage des ailerons (bonne visibilité, vent ≤ 10 noeuds), des sorties en mer à la journée sont réalisées au départ du port de Lesconil.

ESAPECS Téléphone : 02 98 05 40 38 / 06 77 59 69 83 13 rue Jean-François Tartu Email : asso@asso-apecs.org B.P. 51151 Internet : www.asso-apecs.org 29211 BREST CEDEX 1 Facebook et Twitter : AssoAPECS

Ces actions sont rendues possibles grâce au soutien financier du Ministère de l’écologie, de l’Agence française pour la biodiversité, du Conseil départemental du Finistère, de la société Exagone et de la Fondation Bouygues Telecom, ainsi qu’au soutien technique de la commune de Plobannalec-Lesconil et de son centre nautique.

Vous avez aimé cet article? Vous pouvez désormais le partager !

Marie-Emmanuelle Grignon

Défiler vers le haut