Reizhan veut tracer un chemin vers l’avenir

Reizhan veut tracer un chemin vers l’avenir

Créé en septembre dernier à Rennes, l’entreprise Reizhan veut changer notre modèle économique et le réintégrer dans le vivant. Elle travaille autour de quatre axes : diagnostic, formation, pédagogie et élaboration de ce nouveau modèle.

L’entreprise Reizhan a été créée en septembre 2016, à Rennes. Elle s’est fixée pour objectif de « réintégrer notre modèle économique dans le vivant ». Pour cela, Reizhan compte trouver un nouveau modèle économique où la rentabilité financière ne serait plus la priorité. « À l’heure actuelle, on ne prend pas e compte le vivant dans nos modèles économiques », regrette Patrice Valantin, le créateur de Reizhan.

Pour cet ancien de la légion étrangère, cette « révolution économique » passe par une vision planétaire de l’alternative. « Si on essaye de résoudre les problèmes dans notre coin, ça ne marche pas. Il faut développer un modèle économique basé sur une approche territoriale », explique l’entrepreneur.

Concrètement, Reizhan propose aux entreprises et aux collectivités locales dde faire un diagnostic de leurs activités et de les accompagner vers une économie vivante. « Nous leur expliquons pourquoi la Nature est indispensable, pourquoi la résilience a plus d’intérêt que le profit, comment travailler en relation avec le vivant… », détaille Patrice Valantin.

D’ici quelques mois, Reizhan organisera des formations à destination des cadres : « Nous allons les mettre en pleine Nature. Grâce à cette immersion, ils pourront se ressourcer et ressentir une nouvelle inspiration ». Le même type de formation à destination des jeunes est proposé via le parcours Irvin.

La pédagogie est un autre axe de travail de Reizhan. « Nous voulons disséminer sur le territoire en travaillant avec des écoles ou des entreprises, toujours en lien avec le vivant. Par exemple, en installant des jardins permaculturels », explique Patrice Valantin.

À plus long terme, les trois salariés de Reizhan travaillent sur un nouveau modèle économique. « Nous échangeons avec les acteurs du territoire et espérons aboutir d’ici deux ou trois ans », conclut Patrice Valantin.

Pour aller plus loin

www.reizhan.bzh

Vous avez aimé cet article? Vous pouvez désormais le partager !

Guewen Sausseau

Défiler vers le haut