Laurenan (22) revitalise son centre-bourg avec ses habitants

Laurenan (22) revitalise son centre-bourg avec ses habitants

Le Réseau Bruded, qui regroupe 170 communes et intercommunalités de la Bretagne historique qui s’engagent dans des actions de développement durable et solidaire, a démarré son neuvième cycle de visites à destinations d’élus et de candidats aux futures municipales. Première étape à Laurenan (22), à la découverte de la démarche de revitalisation de centre bourg qui se consrtuit avec les habitants.

Né en 2005, le réseau Bruded compte aujourd’hui 170 communes et intercommunalités, en Morbihan, Finistère, Côtes-d’Armor, Ille-Et-Vilaine et Loire-Atlantique. C’est un espace « Où les élus parlent aux élus », qui échangent leurs expérience autour des transitions et du développement durable. Chaque année, un cycle de visites est organisé par le réseau. Pour 2019, neuf visites sont ainsi prévues, à la découverte de communes qui ont porté des projets globaux pour leur centre bourg,

La première visite s’est déroulée la semaine dernière, à Laurenan, petite commune de 750 habitants, dans les Côtes-d’Armor, non loin de Loudéac. Une commune petite en taille mais qui ne manque pas de dynamisme. Ici, la revitalisation du centre-bourg est un projet global, et qui ne date pas d’hier. Les habitants avaient déjà été sollicités lors de l’élaboration du PLU (Plan Local d’Urbanisme), avec notamment des ateliers de réflexion., et des études spécifiques sur la reviltalisation. « Tout ceci nous a amené à faire un diagnostic sur la commune, à avoir des regards sur l’économie, la construction, le développement durable », explique Valérie Poilâne-Tabart, maire de Laurenan, et par ailleurs vice-présidente de Bruded.. Une feuille de route globale et stratégique pour le bourg a ainsi mûri, et la commune de Laurenan a présenté un dossier à l’appel à projets régional « Dynamisme des bourgs » en 2017.

Elle a été retenue et va ainsi bénéficier d’une enveloppe de 424 000 euros pour mener six projets. La rénovation avec isolation paille par l’extérieur de la salle des fêtes et la transformation de l’ancienne poste en logement social sont notamment prévs pour les mois ou années à venir. Des actions sont d’ores et déjà en cours : un ancien café a été transformé en commerce-lieu de rencontre, avec ouverture d’un dépôt de pain géré par une quarantaine d’habitants bénévoles, et qui est destiné à devenir un bar-épicerie associatif.

Le commerce-lieu de rencontre, qui fait déjà dépôt de pain, et sera bientôt un café-épicerie.

Autre projet qui a démarré : l’aménagement d’une place en centre-bourg, avec une fresque peinte par les habitants sur la chaussée.

La fresque réalisée avec des habitants

Des habitants, qui, justement, sont au cœur de la démarche de revitalisation du bourg. Un comité de pilotage, regroupant élus, une quarantaine d’habitants, et partenaires, se retrouve cinq fois dans l’année, et un groupe de travail est dédié à chaque opération menée. L’Agence Territoires et Mouvement, via l’architecte-urbaniste Sylvain Coquerel, appuie la démarche. « Nous avons défini un cadre précis, une feuille de route, ce qui permet de mobiliser davantage et plus efficacement », estime Valerie Poilâne-Tabart. Anciens et nouveaux habitants, toutes générations confondues, participent ainsi aux projets, le tout avec une volonté de rendre le bourg plus attractif. Même si il y a toujours des habitants qui «sont plus rassurés quand les choses ne bougent pas» admet Valérie Poiläne-Tabart, et qui de ce fait sont moins enclins à participer à une démarche de gouvernance partagée.

De quoi en tout cas donner des idées pour les élus et candidats aux municipales de 2020, qui auront l’occasion de découvrir d’autres expériences tout au long du cycle de visites de Bruded, qui se poursuivra jusqu’au 10 juillet.

Pour en savoir plus sur le cycle de visites : https://www.bruded.fr/cycle_regional_2019/

Vous avez aimé cet article? Vous pouvez désormais le partager !

Marie-Emmanuelle Grignon

Défiler vers le haut