Journée de mer

Journée de mer

Une journée sur l’estran de Primel sous le signe des algues pour les élèves de 1ère STAV de Suscinio et leurs invités Erasmus + Portugais et Italiens.

 

 

 

Temps couvert et frais en cette matinée du jeudi 16 mai sur la plage de Primel à Plougasnou, où les élèves de 1re STAV du lycée de Suscinio accompagnaient des élèves du lycée Enrico Medi de Battipaglia en Italie et ceux du lycée Lucinda Andrade à Sao Vicente au Portugal.  C’est dans le cadre d’un projet Erasmus + autour de l’Homme et la mer que tous ces jeunes ont passé une journée spéciale « algues et développement durable » sur l’estran de Primel en Plougasnou où ils se sont transformés pour l’occasion en éco -pour le webmédia associatif Eco-Bretons, accompagnés par la journaliste Marie.

 

 

 

Toute la matinée, les 1ère  élèves STAV se sont mêlés aux élèves italiens et portugais et ont  formé deux groupes, le premier a travaillé avec Virginie Antoine, une scientique de l’Agence française de la Biodiversité sur la laisse de mer, en utilisant un protocole de sciences participative. Ainsi, les lycéens devaient effectuer des mesures sur une longueur de 20m de laisse de mer, en formant des carrés de un mètre dans lesquels les élèves devaient identifier les algues et leur quantité.

 

 

 

Le deuxième groupe d’élèves était accompagné par Régine Quéva, une spécialiste des algues qui leur consacre des livres et sensibilise le public à leur connaissance et à leur consommation. Elle donne  des conseils culinaires et des recettes avec algues. Elle a ainsi souligné au cours de la visite sur l’estran qu’il faut plutôt les consommer en accompagnement (voir articles sur les algues comestibles). Régine Quéva a également indiqué que les algues sur nos côtes bretonnes sont une d’une incroyable richesse (voir articles sur les algues…).

 

 

 

 

Après un pique-nique partagé sur la plage et tandis que le ciel se dégageait de plus en plus pour laisser place à un beau soleil, Claire Gablin, artiste venue de Lannion a plongé les élèves dans son univers où les cinq sens étaient en éveil pour « se connecter » aux algues autrement ! Cela a commencé par des exercices corporels où il fallait  se mettre pieds nus, au contact du sable tiède, puis « d’onduler comme une algue dans le courant marin, le meilleur moyen pour être en communion avec la nature », selon elle. En un deuxième temps, Claire Gablin  a proposé aux élèves et à leurs enseignants de tisser des algues de couleurs et textures différentes autour de petits grillages, en s’inspirant notamment de motifs de broderies bretonnes, une belle façon de dire l’importance des liens que l’on tisse entre nous et aussi avec la nature.

 

 

Cette journée placée sous le signe de la biodiversité végétale – toutes les algues présentes sur notre estran – était aussi sous celui de la biodiversité  humaine grâce à Erasmus + : la rencontre avec les jeunes Portugais et Italiens a été à la fois riche d’enseignements et de plaisirs partagés ensemble.

 

 

 

Thomas Kerriou

 

Vous avez aimé cet article? Vous pouvez désormais le partager !

Premiere STAV 2019

Défiler vers le haut