Une galerie du zéro-déchet à Nantes au printemps 2019

Une galerie du zéro-déchet à Nantes au printemps 2019

À Nantes, la place Dulcie September verra au printemps 2019 la mise en place d’une « galerie du zéro-déchet ». Ce projet naît grâce aux Amis de la galerie, qui ont répondu à l’appel à créativité « 15 lieux à réinventer ». 

L’année dernière, la Ville de Nantes à proposé aux Nantais d’imaginer une nouvelle vie pour 15 de ses propriétés publiques « en friches ». Parmi ces lieux, la galerie Dulcie September, au rez-de-chaussée de l’École des Beaux-Arts (qui déménage, elle, vers l’Île de Nantes). Placé en centre-ville, à quelques pas d’initiatives écologiques, comme un composteur de quartier, une boîte à don, et même une boutique zéro-déchet (Ô Bocal), le lieu semble tout indiqué pour que naisse une galerie du zéro-déchet. 

Un lieu pensé comme une petite maison

Avec 1092 voix, c’est le projet préféré des Nantais pour cet emplacement. Porté par les Amis de la galerie, ce lieu ambitionne de faire découvrir un autre mode de vie, celui du zéro-déchet ! Chaleureux, convivial, la galerie verra le jour d’une façon un peu originale, sous forme de petite maison avec différentes pièces de vie. Par exemple, dans la cuisine, des ateliers culinaires seront organisés avec des produits de récupération, mais également des ateliers pour, par exemple, fabriquer son tawashi (petite éponge). 

« Refuser, réduire, réutiliser, recycler, composter, ça vous parle ? »

Selon les Amis de la galerie, « ce lieu sera un lieu de référence autour des déchets où l’on pourra apprendre, se former, créer, et prendre un café ». Adapté aux enfants, aux parents, mais aussi aux personnes âgées ou aux groupes, il sera évolutif et régulièrement renouvelé. Des conférences en lien avec le zéro-déchet seront également de mise. 

Le but n’est pas de faire de ce lieu de plus de 100 m² un musée, mais bel et bien un lieu chaleureux pour se retrouver et découvrir les actions autour du zéro-déchet. L’entrée sera libre, mais l’accès aux ateliers sera, lui, payant. 

Vous avez aimé cet article? Vous pouvez désormais le partager !

Elodie Longepe