La Ferme Perma’G’Rennes lance un financement participatif pour passer au « zéro carbone »

La Ferme Perma’G’Rennes lance un financement participatif pour passer au « zéro carbone »
image_pdfimage_print

Produire en permaculture sur une toute petite surface, sur d’anciennes friches appartenant à la Ville de Rennes dans le quartier de la Prevalaye, c’est le pari de Mickaël Hardy avec sa micro-ferme intensive « Perma G’Rennes ». Préservation de la biodiversité, sobriété et création de lien social sont au cœur de projet qui relie la campagne et le milieu urbain. Il souhaite aujourd’hui, avec son associée Soizic, passer en « ferme zéro carbone ». Ils lancent pour cela un financement participatif afin d’acheter deux vélos électriques équipés de remorques pour faire le marché et livrer les légumes !

Installé depuis juin 2016 sur le site de la Prevalaye, à Rennes, Mickaël Hardy produit ses légumes depuis maintenant un an. Il a choisi de développer un projet original : une micro-ferme urbaine en permaculture, sur une surface de 5000 mètres carrés, sur une ancienne friche appartenant à Rennes Métropole. C’est la première ferme urbaine de la métropole rennaise. Une micro-ferme qui a également pour vocation la production de semences paysannes, et sur laquelle se déroule des cours de permaculture. Préservation de la biodiversité, réduction des déchets, création de lien social, transmission…sont au cœur du projet (voir notre précédent article « Perma’G’Rennes, une micro-ferme en permaculture à Rennes)

Perma’G’Rennes fourmille toujours d’idées. Après l’arrivée de Soizic, nouvelle associée, sur l’exploitation, l’objectif de 2018 est de devenir une « ferme zéro carbone ». Le rêve de Mickaël et Soizic : arrêter l’utilisation des énergies fossiles. Ils prévoient pour cela de faire le marché et les livraisons à vélo, et d’utiliser des lapins et des poules pour tondre les allées.

Ils souhaitent ainsi équiper la ferme de deux vélos électriques avec deux remorques « stands-marchés ». « Ainsi, les livraisons et le marché se feront sans utiliser d’énergie fossile, et ainsi limiter la pollution atmosphérique et protéger le climat », expliquent les deux associés sur la page du financement participatif qu’ils ont lancé afin de financer l’achat des deux vélos. Ils ont choisi de s’associer avec l’entreprise rennaise Toutenvélo, spécalisée dans la fabrication de remorques de vélo, pour la fabrication de prototypes.

L’opération de financement participatif, qui dure encore un mois, doit permettre de rapporter les 15 000 euros nécessaires à la fabrication des vélos et des remorques, fabriqués sur-mesure, et susceptibles de pouvoir supporter plus de 300 kilos de légumes. Différentes contreparties sont délivrées en échange des dons (graines, plants, session découverte de la permaculture…). « On vous promet de ne plus polluer l’air, d’affronter le mauvais temps pour pédaler vers le marché, de sensibiliser à la pratique du vélo en Ville, pour que nous soyons de plus en plus nombreux à pédaler ! », concluent les deux associés sur leur page de collecte.

Pour les aider, direction la page de Perma’G’Rennes sur le site de financement participatif Blue Bees, dédié aux projets d’agriculture et d’alimentation écologique.

 

Vous avez aimé cet article? Vous pouvez désormais le partager !

Marie-Emmanuelle Grignon

Un commentaire sur “La Ferme Perma’G’Rennes lance un financement participatif pour passer au « zéro carbone »

Les commentaires sont fermés.

Défiler vers le haut