Espoirs d’un confiné ! Et si cette crise sanitaire nous faisait grandir?

Espoirs d’un confiné ! Et si cette crise sanitaire nous faisait grandir?

Mise à part les services vitaux de notre société (services publics, de santé, alimentation et logistique) , nous autres sommes tous à l’arrêt ( ceux qui ne peuvent travailler car privés de leurs sites de travail qui sont fermés!

Pour les autres, le monde du travail de demain se met en place !

Le télétravail se sera développé à grande échelle depuis le début de cette pandémie et avec lui, la visioconférence et bien d’autres rencontres immobiles !

 En 15 jours nous avons su (par force certes !) changer radicalement nos habitudes de vie !

Cette crise va-t-elle nous montrer que nous pouvons faire autrement !

– Limiter les déplacements énergétiquement et écologiquement coûteux pour la planète

– Consommer moins, local et de saison !

– Privilégier les circuits courts

– Être solidaire, s’entraider …..

En tout cas, c’est ce à quoi nous a contraint cette pandémie !

Et un tas d’initiatives se sont mis en place, comme pour construire un autre monde basé sur tout autre chose que l’attrait du gain financier !

L’arrêt brutal de la production mondiale à cause de la pandémie de coronavirus a eu comme effet indirect, la baisse des émissions de gaz à effet de serre et de la pollution atmosphérique.

Mais après la fin de cette crise, cette situation va-t-elle provoquer une prise de conscience générale inédite?

La planète a pourtant bien bénéficié grâce à cette crise d’un bref moment de répit.

« La réduction de la pollution de l’air en Chine a probablement sauvé bien plus de vie que le coronavirus en a tué » explique le climatologue Philippe Ciais. La lutte contre le coronavirus a transformé radicalement l’air respiré par les Chinois. »

 C’est tout le paradoxe de la situation actuelle. L’épidémie aurait indirectement sauvé des vies. Par les mesures de confinement et de ralentissement économique, en Chine , selon le chercheur François Gemenne «le nombre de vies épargnées grâce à la baisse de la pollution atmosphérique est plus important que celles qui ont été perdues à cause du virus »

Marshall Burke, chercheur de l’université Stanford, en Californie, a fait différents calculs. Il estime notamment que l’amélioration de la qualité de l’air en Chine a sauvé la vie de 4.000 enfants de moins de cinq ans et de 73.000 personnes âgées. « La réduction de la pollution en Chine a probablement sauvé vingt fois plus de vies que celles qui ont été perdues à cause du virus », écrit-il sur le site web G-Feed, un groupe de travail sur la société et l’environnement.

 Le climatologue Hervé le Treut, affirme qu’« il y aura un avant et un après coronavirus d’un point de vue climatique. L’épidémie et les mesures prises à son encontre vont créer un choc psychologique dans nos sociétés. L’épisode que nous allons vivre ne va pas nous laisser indemnes. Il aura des conséquences sur les politiques environnementales à venir, prévoit-il. Le déni envers le coronavirus et le changement climatique est finalement assez similaire, c’est toujours face à la catastrophe que nous réagissons en urgence. »

Devons-nous attendre les crises climatiques « annoncées » ?

Alors ?

Repenser sa manière de se déplacer et limiter le recours à l’avion, redécouvrir les transports doux et rouler moins de 2.000 km/an en voiture (hors trajet travail)

Développer la cuisine végétarienne et se nourrir d’aliments biologiques, locaux et de saison, avec de la viande maximum 2 fois/semaine,

Réinterroger ses véritables besoins pour limiter les achats neufs au strict minimum, réparer et recycler !

Repenser son mode constructif avec des matériaux locaux, naturels et peu énergivores.

Agir collectivement en portant des actes politiques traduisant ces choix à l’échelle de la société pour obtenir que nos élus prennent enfin à bras le corps ces attentes ? (*)

En fait nous y sommes presque !

Va-t-on laisser passer cette opportunité de grandir?

D’imaginer les fondations d’une société plus solidaire, moins consommatrice, plus écologique ?

Pour entrer de plein pied dans la transition que nous devons aux générations futures !

*Le Sénat a récemment rejeté la mise en place d’une consigne sur les bouteilles verre, plastique et canettes aluminium (dernière Loi sur l’économie circulaire) alors que 10 pays européens l’ont mis en place et 5 autres s’y préparent !!!

Vous avez aimé cet article? Vous pouvez désormais le partager !

Dany Le Tohic

Défiler vers le haut