L’art de vivre au bout du monde

L’art de vivre au bout du monde

C’est un Ovni dans la planète festivals. Tentez le coup, vous ne serez pas décus ! 2 familles, dont 4 adultes et 6 enfants, 1 poussette, 1 cariole bi-place… et pas de stress. Le festival du bout du monde en famille, c’est sans problème. Peut-être d’ailleurs est-ce l’un des seuls festivals de l’été à vous proposer autant de solutions pour répondre à vos appréhensions…

Pas d’agression sonore

Vous craignez pour les oreilles de vos bambins. Pas de souci. A l’espace "enfants", situé au milieu du festival, vous pourrez louer des casques de chantier pour les équiper contre les agressions sonores. Pour les moins jeunes, des boules quies sont également à disposition au stand de l’orange bleue, où des bénévoles vous proposeront de vous protéger les tympans.
Toujours sur le stand "enfants", profitez-en pour proposer à vos bambins des ateliers découverte entre 2 concerts. Et s’ils ont plus de 6 ans, vous pourrez même les confier une heure ou deux aux sympatiques bénévoles qui s’occuperont d’eux comme des chefs, pour le plaisir des petits comme des grands !

Gastronomie en musique

Une fois la question sonore réglée, vous pourrez vous diriger vers les nombreux stands qui proposent de manger bio, local et de saison. Notre coup de coeur : la saucisse de Molène. Imbattable ! Les pâtes bio sont aussi franchement délicieuses avec un bonne bière bretonne ou un bon vin sous le chapiteau. Et des fruits de saison comme dessert, parfait ! Ca change des éternelles frites et kébabs des vieilles charrues qu’on a toujours pas digérés (oups, on avait dit pas de comparaison surtout qu’on aime bien les charrues…).

Accessibilité pour tous

Autre point fort : zéro déchet sur le site. Et les déchets sont triés. Ca fait plaisir de voir qu’il est clairement possible de concilier écologie et évènement festif. On a beau chercher un point faible, une critique… rien ! Tout le monde peut accèder au site : familles, personnes handicapées, personnes âgées,.. (elles étaient nombreuses ce we à profiter du bout du monde et on s’en réjouit !). Le bout du monde : c’est vraiment de 7 à 77 ans.

 

Plus d’infos

www.festivalduboutdumonde.com/

 

 

 

Vous avez aimé cet article? Vous pouvez désormais le partager !

Julien Dézécot

Défiler vers le haut