Eau : Les Iles du Ponant s’organisent pour mieux la gérer et la préserver

Préserver la ressource eau, voilà le nouveau défi auquel sont confrontées les îles. Treize îles du Ponant viennent de mettre en place à cet effet une opération de sensibilisation avec l’appui de l’Agence de L’eau Loire-Bretagne, à destination des habitants et surtout des touristes. Direction Houat, île morbihannaise située au large de Quiberon, où a été lancé le dispositif il y a quelques jours.

2 millions. C’est le nombre de visiteurs sur les Iles du Ponant (Chausey, Ouessant, les Glénan, Houat, Arz, Bréhat, Molène, Groix, Hoëdic, Yeu, Batz, Sein, Belle-Ile, Ile-Aux-Moines, Aix) tous les ans. Une telle fréquentation touristique a nécessairement un impact sur l’environnement et les ressources naturelles locales. C’est notamment le cas pour l’eau. Un bien rare sur les îles, et dont l’approvisionnement représente un enjeu vital. Certaines sont raccordées directement au continent. D’autres en revanche sont indépendantes et doivent s’adapter à ce qu’elles produisent sur leur territoire, avec divers moyens : dessalement d’eau de mer (à Sein), barrages, récupération d’eau de pluie ou forage. C’est le cas par exemple à Houat. L’île morbihannaise, située au large de Quiberon, est habitée par 250 personnes à l’année. L’été, sa population passe à 3000 habitants. Et 100 000 visiteurs viennent s’y promener ! C’est là bas qu’a eu lieu le lancement vendredi 20 avril d’une opération de sensibilisation à la préservation de la ressource eau à destination des habitants et des touristes de 13 iles du Ponant (Bréhat, Batz, Ouessant, Molène, Sein, Saint-Nicolas-Des-Glénan, Belle-Ile, Groix, Ile-Aux-Moines, Arz, Houat, Hoëdic et Yeu). Un dispositif lancé par l’Association des Iles du Ponant et par l’Agence de l’eau Loire-Bretagne. Objectif « Renforcer le sensibilisation à la question de la vulnérabilité de la ressource en eau et responsabiliser les citoyens. L’enjeu est de favoriser le développement local des îles tout en sécurisant l’accès à l’eau potable », explique l’Association des Iles du Ponant, qui travaille depuis de nombreuses années autour du développement durable sur ces territoires particuliers.

Cette opération de sensibilisation à l’eau sur les îles s’appuie notamment sur deux kits. Le kit « économiseur d’eau » est à destination des habitants. Il est vendu 2 euros, et contient 3 économiseurs d’eau pour robinet, et un autre pour la douche. Le deuxième kit est pour les acteurs touristiques, et contient notamment des adhésifs et affiches à poser dans les lieux stratégiques de consommation d’eau. C’est le cas par exemple au Fort d’En Tal, un ancien fortin du XIXème siècle aménagé en gîte et chambres d’hôtes, à Houat. May De Fougerolles, la propriétaire, joue le jeu des économies d’eau. Elle explique « avoir toujours été sensibilisée à l’importance de la préservation de l’eau depuis toute petite ». Elle a notamment installé des toilettes sèches en plus des toilettes traditionnelles dans le fort.

Sur l’île, la municipalité va encore plus loin dans la démarche. Elle a pris des mesures réglementaires afin de protéger et d’économiser l’eau. « Nous avons fait inscrire dans le PLU (Plan Local d’Urbanisme, ndlr) l’interdiction de la construction de piscines sur le territoire, et l’interdiction de l’artificialisation des sols pour les parcelles de plus de 400 m2, ceci afin de permettre les infiltrations d’eau pluviales dans le sol », précise Andrée Vielvoye, maire de Houat. De même, l’installation de citerne de collecte d’eau de pluie, comme cela a toujours été le cas traditionnellement sur les îles, est fortement recommandée. « On va revenir à des pratiques ancestrales », estime d’ailleurs Denis Palluel, maire de Ouessant et président de l’Association des Iles du Ponant. « Les insulaires ont de toute façon depuis toujours des pratiques économes concernant l’eau », commente-il. Reste à convaincre les « continentaux » qui s’aventurent le temps d’une journée ou plus sur ces terres, et qui entre passage à la douche, bain, ou lavage en tout genre, ne se rendent pas toujours compte que l’eau courante est de l’or sur ces territoires, bien qu’ils soient entourés…d’eau !

Plus d’infos

http://www.iles-du-ponant.com/