1

Une quinzaine sous le signe du commerce équitable


FER : Hervé Le Gal, porte parole d’ INGALAN par BD_info

 

 

La Quinzaine du commerce équitable en Bretagne

Comme chaque année, de nombreux événements sont organisés dans la région à l’occasion de la quinzaine du commerce équitable. Petite liste non exhaustive :

  • Mardi 6 mai à 18h, à Brest : Ciné-débat avec le film « Les déportés du libre-échange » suivi d’un débat avec Luis Éduardo Sosa Gonzalez de la coopérative péruvienne CEPICAFE, un producteur et des acteurs locaux de la solidarité internationale.
  • Mercredi 7 mai à 13h, à Quimper : Café-Environnement sur le commerce équitable avec la participation d’un représentation péruvien.
  • Jeudi 8 mai à Lannion de 10h à 13h : Brunch « équitable », ouvert à tous, en présence d’un producteur péruvien.
  • Vendredi 9 mai à Rennes : Dégustation de café équitable dans la rue
  • Vendredi 16 mai à Lorient : Les élèves du lycée Marie Le Franc feront goûter les produits du commerce équitable. Animation, stand en magasin. Le 16 mai à Lorient (Keryado), à Lanester (Manebos) et à Mellac (Kervidanou 3) toute la journée.

Pour plus d’informations, rendez-vous sur notre agenda ou sur le site www.quinzaine-commerce-equitable.fr

 

 

Deux conférences organisées par Ingalañ

L’association Ingalañ invite à deux conférences-débats :

Mardi 13 mai à Saint-Avé : Projection du documentaire « le business du commerce équitable », suivi d’un débat avec Chistian Jacquiau, économiste, spécialisé dans le commerce équitable, et auteur du livre « les coulisses du commerce équitable », et Marc Dufumier, agronome et président de Plateforme Française du Commerce Equitable (PFCE)

Jeudi 15 mai : Conférence/débat sur le thème « Commerce équitable : où va-t-on? », avec projection à 19 h du documentaire « le business du commerce équitable », suivi d’un débat à 21h « Commerce équitable : où va-t-on? », avec Christian Jacquiau, Thomas Burel, et animé par Hervé Le Gal d’Ingalañ.

Toutes les infos sur le site http://www.ingalan.org

 

 




Une quinzaine sous le signe du commerce équitable


FER : Hervé Le Gal, porte parole d’ INGALAN par BD_info

 

 

La Quinzaine du commerce équitable en Bretagne

Comme chaque année, de nombreux événements sont organisés dans la région à l’occasion de la quinzaine du commerce équitable. Petite liste non exhaustive :

  • Mardi 6 mai à 18h, à Brest : Ciné-débat avec le film « Les déportés du libre-échange » suivi d’un débat avec Luis Éduardo Sosa Gonzalez de la coopérative péruvienne CEPICAFE, un producteur et des acteurs locaux de la solidarité internationale.
  • Mercredi 7 mai à 13h, à Quimper : Café-Environnement sur le commerce équitable avec la participation d’un représentation péruvien.
  • Jeudi 8 mai à Lannion de 10h à 13h : Brunch « équitable », ouvert à tous, en présence d’un producteur péruvien.
  • Vendredi 9 mai à Rennes : Dégustation de café équitable dans la rue
  • Vendredi 16 mai à Lorient : Les élèves du lycée Marie Le Franc feront goûter les produits du commerce équitable. Animation, stand en magasin. Le 16 mai à Lorient (Keryado), à Lanester (Manebos) et à Mellac (Kervidanou 3) toute la journée.

Pour plus d’informations, rendez-vous sur notre agenda ou sur le site www.quinzaine-commerce-equitable.fr

 

 

Deux conférences organisées par Ingalañ

L’association Ingalañ invite à deux conférences-débats :

Mardi 13 mai à Saint-Avé : Projection du documentaire « le business du commerce équitable », suivi d’un débat avec Chistian Jacquiau, économiste, spécialisé dans le commerce équitable, et auteur du livre « les coulisses du commerce équitable », et Marc Dufumier, agronome et président de Plateforme Française du Commerce Equitable (PFCE)

Jeudi 15 mai : Conférence/débat sur le thème « Commerce équitable : où va-t-on? », avec projection à 19 h du documentaire « le business du commerce équitable », suivi d’un débat à 21h « Commerce équitable : où va-t-on? », avec Christian Jacquiau, Thomas Burel, et animé par Hervé Le Gal d’Ingalañ.

Toutes les infos sur le site http://www.ingalan.org

 

 




La recette. Crème de langoustines au Kari Gosse et ses langoustines à la nage.

Ingrédients pour 6 personnes :

  • 1.5 kg de langoustines
  • 200 g d’oignons, 100 g de carotte, 100 g de vert de poireaux, 1 bouquet garni, 300 g de tomates, 1 cuillérée à soupe de concentré de tomate, 3 gousses d’ail
  • 10 cl d’huile d’olive, 30 g de farine, 1 cuillère à café de Kari Gosse (+ quelques pincées pour le décor)
  • 10 cl de Muscadet (ou vin blanc sec), 10 cl de crème fraîche
  • 3 crêpes de sarrasin
  • 60 g de beurre

 

Préparation des crêpes

Beurrer les crêpes sur toute la surface. Couper chaque crêpe en 6 triangles égaux. Les disposer sur la plaque du four. Les faire sécher jusqu’à légère coloration (environ 1 minute) dans un four très chaud (250°C, th. 8). Les débarrasser sur une assiette en faisant attention de ne pas les casser. Réserver.

 

Cuisson des langoustines

Plonger les langoustines dans une grande quantité d’eau bouillante salée. Les retirer dès la reprise de l’ébullition. Décortiquer les langoustines. Mettre au frais les queues décortiquées et conserver le reste à portée de main.

 

Préparation de la crème de langoustines

Éplucher, nettoyer et émincer les oignons, carottes, poireau et ail. Faire suer cette garniture dans 5 cl d’huile d’olive. Ajouter les têtes et carcasses des queues. Bien écraser le tout dans la casserole à l’aide d’un pilon. Ajouter le bouquet garni, les tomates coupées en quatre, le concentré de tomate et la farine. Déglacer avec le Muscadet, laisser réduire à feu doux pendant 5 min, mouiller à hauteur avec de l’eau. Assaisonner (sel et Kari Gosse). Laisser cuire doucement (petits frémissements) à mi-couvert pendant 45 minutes.

Passer la soupe une fois cuite en foulant fortement les langoustines et les légumes.

Faire réduire la soupe de moitié, la crémer, bien fouetter et la réserver au chaud.

 

Dressage

Réchauffer les corps de langoustines dans une poêle avec 5 cl d’huile d’olive.

Partager les langoustines entre les 6 assiettes et verser la crème de langoustines. Servir la soupe accompagnée des croustillants de sarrasin.




Une carte « OuVerte » et collaborative

Pedibus, ateliers de réparation de vélos, épiceries sociales ou encore groupement d’achat ou jardins partagés… toutes ces initiatives, et bien d’autres, sont recensées sur « carte-OuVerte ». Un projet qui a fête cette année son sixième anniversaire. « L’idée est partie d’une bénévole qui avait entendu parler d’un projet américain baptisé « green map », « carte verte ». C’était une carte, sous forme « papier », qui répertoriait toutes les initatives liées au développement durable », explique Erik Zilliox, chargé de mission à la Maison de la Consommation et de l’Environnement. « Nous avions envie de transposer le projet ici, et via internet », poursuit-il, « Mais avec l’utilisation de logiciels libres ». C’est ainsi qu’un autre bénévole a mis au point le logiciel « chimère » qui a permis de publier la carte sur le web

 
Plus de 1000 initiatives recensées

 

Grâce à cette carte, chacun peut peut repérer les initiatives et services respectueux de l’environnement disponibles près de chez lui. Mais les internautes sont invités à participer à l’enrichissement de la carte. « Chaque citoyen peut proposer des initiatives de sa connaissance basées sur les territoires des Pays de Rennes et Vitré », précise Erik Zilliox. Il faut néanmoins qu’elles répondent à des critères précis, définis dans une charte, dont l’objectif principal reste la réduction de l’empreinte écologique. Actuellement, plus de 1000 initiatives sont répertoriées, selon dix thématiques : déplacements alternatifs, s’informer et milliter, consommation, donner et revendre, jeter/recycler, réparer, solidarité, maitrise des ressources de l’énergie, jardin/jardinage et biodiversité urbaine. Pour le moment, seuls les Pays de Rennes et de Vitré sont concernés. « Mais certaines collectivités locales sont intéressées », avoue Erik Zilliox. Le projet pourrait bien essaimer, d’autant plus que l’utilisation d’un logiciel libre peut facililer la diffusion et la duplication de la carte ailleurs !

 

 

 

 

La première semaine de l’Economie Collaborative

 

La première semaine de l’Economie Collaborative se déroule du 1er au 7 mai. Elle est organisée par OuiShare, une communauté internationale réunissant citoyens, acteurs publics et entreprises oeuvrant dans l’économie collaborative. Une communauté OuiShare existe en Bretagne, et un « OuiShare Fest » est organisé à Paris du 5 au 7 mai, au cabaret sauvage, avec au programme des ateliers, conférences, rencontres…

 

Plus d’infos

http://ouishare.net/fr/

 




La recette. Crème de langoustines au Kari Gosse et ses langoustines à la nage.

Ingrédients pour 6 personnes :

  • 1.5 kg de langoustines
  • 200 g d’oignons, 100 g de carotte, 100 g de vert de poireaux, 1 bouquet garni, 300 g de tomates, 1 cuillérée à soupe de concentré de tomate, 3 gousses d’ail
  • 10 cl d’huile d’olive, 30 g de farine, 1 cuillère à café de Kari Gosse (+ quelques pincées pour le décor)
  • 10 cl de Muscadet (ou vin blanc sec), 10 cl de crème fraîche
  • 3 crêpes de sarrasin
  • 60 g de beurre

 

Préparation des crêpes

Beurrer les crêpes sur toute la surface. Couper chaque crêpe en 6 triangles égaux. Les disposer sur la plaque du four. Les faire sécher jusqu’à légère coloration (environ 1 minute) dans un four très chaud (250°C, th. 8). Les débarrasser sur une assiette en faisant attention de ne pas les casser. Réserver.

 

Cuisson des langoustines

Plonger les langoustines dans une grande quantité d’eau bouillante salée. Les retirer dès la reprise de l’ébullition. Décortiquer les langoustines. Mettre au frais les queues décortiquées et conserver le reste à portée de main.

 

Préparation de la crème de langoustines

Éplucher, nettoyer et émincer les oignons, carottes, poireau et ail. Faire suer cette garniture dans 5 cl d’huile d’olive. Ajouter les têtes et carcasses des queues. Bien écraser le tout dans la casserole à l’aide d’un pilon. Ajouter le bouquet garni, les tomates coupées en quatre, le concentré de tomate et la farine. Déglacer avec le Muscadet, laisser réduire à feu doux pendant 5 min, mouiller à hauteur avec de l’eau. Assaisonner (sel et Kari Gosse). Laisser cuire doucement (petits frémissements) à mi-couvert pendant 45 minutes.

Passer la soupe une fois cuite en foulant fortement les langoustines et les légumes.

Faire réduire la soupe de moitié, la crémer, bien fouetter et la réserver au chaud.

 

Dressage

Réchauffer les corps de langoustines dans une poêle avec 5 cl d’huile d’olive.

Partager les langoustines entre les 6 assiettes et verser la crème de langoustines. Servir la soupe accompagnée des croustillants de sarrasin.




Quand culture et développement durable font bon ménage !

D2 pour le développement durable, Cd pour les disques, DVD pour les films et .txt pour les livres. Voilà pour le décryptage du nom d’un projet mené par un groupe de huit étudiants de Telecom Bretagne, autour du développement durable. Le concept : « Recenser les films, livres ou disques liés au développement durable », expliquent Cyriac, Philippe et Ladislas, présents sur le stand pour expliquer leur projet lors du forum dédié qui s’est déroulé à Bretagne Telecom début avril. Un projet qui trouve son origine dans leur intérêt pour les deux thèmes. « Et nous nous sommes rendus compte que les deux pouvaient être facilement reliés », précise Cyriac. Et qu’il y avait de quoi faire !

 
Princesse Mononoké, Avatar, Le Cauchemar de Darwin…

 

Les huits acolytes ont donc recensés un grand nombre de films et de livres sur le sujet. « Le panel est très large », raconte Philippe, « Puisque nous allons du livre « Des souris et des hommes » au film « Avatar « ! ». On trouve aussi dans leur liste les films de Hayao Miyazaki, grand maître des mangas japonais, avec notamment « Princesse Mononoké », ou encore des documentaires comme le Cauchemar de Darwin ou ceux réalisés par Marie-Monique Robin… « Il n’y a qu’en musique où nous avons eu des difficultés à trouver des albums ou des artistes liés au développement durable », commente Cyriac.

Pour présenter le résultat de leur travail, les étudiants ont choisi d’ouvrir une page sur le réseau social « Pinterest »,qui permet de partager et regrouper simplement sur un « mur virtuel » des photos. « Cela donne la possibilité aux internautes d’afficher les visuels des films par exemple », déclarent Philippe, Cyriac et Ladislas, qui indiquent que la page sera rendue publique prochainement. Les visiteurs sont également invités à enrichir la liste des étudiants, en faisant des propositions qui seront soumises à validation.

Le groupe compte bien également diffuser certains films recensés au sein du campus de Telecom Bretagne, via le ciné-club. « Et nous questionnerons les étudiants avant, et après la séance, pour savoir si la diffusion du film a pu avoir un impact sur eux », projettent-il déjà !