A voir. « On a 20 ans pour changer le monde »

A voir. « On a 20 ans pour changer le monde »
image_pdfimage_print

Le documentaire « On a 20 ans pour changer le monde » vient de sortir en salle il y quelques semaines. Réalisé par Hélène Médigue, il suit les pas et les rencontres sur le terrain de Maxime De Rostolan, le fondateur de l’association Fermes d’Avenir, qui milite pour une transition vers l’agro-écologie en France.

60% des sols sont morts, le système actuel est à bout de souffle, alors que l’agro-écologie peut nourrir la planète. Et pourtant, des hommes et des femmes font le pari de pratiquer un autre type d’agriculture, de se passer de produits chimiques, et de produire plus sainement. C’est à partir de ses constats qu’Hélène Médigue a voulu réaliser le documentaire « On a 20 ans pour changer le monde ». Dans ce film, on suit les pas de Maxime de Rostolan. Ingénieur de formation, il a réalisé un tour du monde pour étudier les problématiques de l’eau. Il est le fondateur de Blue Bees, première plateforme de financement participatif dédiée à des projets autour de l’agriculture et de l’alimentation. C’est également le créateur de l’association Fermes d »Avenir, et c’est d’ailleurs à ce titre qu’on le suit dans le documentaire.

Il va à la rencontre de personnalités et scientifiques du monde agricole et la biodiversité (Claude et Lydia Bourguignon, Francis Hallé), mais aussi d’agriculteurs bio et conventionnels, ou encore d’hommes politiques (Emmanuel Macron à l’époque en pleine campagne présidentielle, Stéphane Le Foll ministre de l’agriculture), et de militant (Nicolas Hulot). A chaque fois, il présente le « plaidoyer » de Fermes d’Avenir : un document de 150 pages, avec à l’intérieur dix propositions pour une nouvelle agriculture, comme par exemple le développement d’aides à l’emploi pour les fermes agro-écologiques, l’intégration obligatoire de l’agro-écologie dans les lycées agricoles, la mise en place de conventions permettant aux citoyens de participer au financement de la transition agricole en direct…etc.

Le documentaire présente ainsi tout le travail réalisé sur le terrain par Maxime De Rostolan et son association, et ceux qui pensent comme lui qu’un autre modèle agricole est dès aujourd’hui nécessaire et possible, avec l’appui des citoyens. Un film plein d’espoir, qui, même si il fait la part belle aux discussions, montre que si le chemin est encore long, les choses peuvent bouger dans le bons sens grâce aux actions de tous.

Vous avez aimé cet article? Vous pouvez désormais le partager !

Marie-Emmanuelle Grignon

Défiler vers le haut